Notre conseil d'ami:
Entrez votre adresse email et nous vous enverrons notre magazine hebdomadaire par mail avec un contenu frais, excitant et profond qui enrichira votre boîte de réception et votre vie, semaine après semaine. Et c'est gratuit.
Oh, et n'oubliez pas "d'aimer" notre page Facebook aussi!
Contact

D.ieu est-il dans les conséquences?

D.ieu est-il dans les conséquences?

 Email

Question :

L’un de mes proches a commis de grosses erreurs et souffre depuis lors de conséquences très graves et très douloureuses. Une amie me dit qu’elle ne croit pas que D.ieu « provoque » les conséquences, parce que, dit-elle, « nous avons le libre arbitre ».

Bien que cela puisse apparaître comme une attitude d’amour de la part de D.ieu, cette idée me dérange. Je trouve beaucoup plus de réconfort dans l’idée d’un D.ieu qui s’occupe directement de nous plutôt que de nous abandonner aux conséquences. Ou peut-être un D.ieu qui est même « dans les conséquences », avec l’idée que la conséquence est en réalité un geste d’amour. Sans cela, le monde semblerait trop effrayant et abandonné.

Réponse :

Il y a beaucoup de vérité dans tout ce que vous écrivez. D’une part, oui, les conséquences sont de notre propre fait. Elles sont le produit de notre libre arbitre lorsque nous appuyons sur les boutons et tirons sur les leviers de la machine de flipper cosmique. Nous avons tous la liberté de marcher pieds nus dans la neige, mais dans ce cas, ne vous plaignez pas si votre nez se met à couler. Nous avons la capacité de faire du mal à autrui, mais dans ce cas, soyez prêts à encaisser une riposte. Vous pouvez attiser le feu de vos passions humaines naturelles, mais ne soyez pas choqué qu’un incendie réduise en cendre tout ce que vous avez construit. Tendez votre main pour aider autrui, et une main viendra un jour vous secourir, vous, ou vos enfants, ou les enfants de vos enfants. Remplissez votre vie de la sagesse de la Torah et la Torah vous protégera contre de nombreux maux. Apportez la lumière dans le monde et votre propre âme brillera aussi. Plantez et cueillez, semez et récoltez.

Et pourtant, dans tout cela, il n’y a rien d’autre que D.ieu. Le froid engourdissant de cette neige sous vos pieds, la sensation de l’air passant dans vos narines, le pouls du sang se précipitant dans vos veines, les passions qui vous remuent les tripes, tout cela n’est rien d’autre que les modalités de Sa Lumière Infinie étroitement condensée dans des rythmes, des schémas et des sensations conçus de sorte que l’esprit humain puisse les saisir et les ressentir.

S’il en est ainsi, Il doit alors aussi être présent dans ces conséquences. Car s’il n’y a rien d’autre que Lui, alors même dans l’espace qu’Il nous a accordé pour faire nos propres choix et déterminer notre propre monde, Il est également présent. Ce qui signifie que même l’espace vide est D.ieu.

Il se peut qu’Il n’y soit pas manifeste. À ceux qui Le recherchent dans toutes leurs voies, Il jette un œil de derrière le voile des événements naturels, serrant affectueusement leur main alors qu’Il les mène à travers leur programme de vie personnel. De la même façon qu’ils s’adressent à Lui dans leurs prières comme un enfant parle à un parent, face à face, cœur à cœur, ainsi leur parle-t-Il à travers toutes les nuances de la vie, Son visage apparaissant à travers la brume des conséquences de la vie.

Mais, envers ceux qui choisissent d’ignorer Sa présence, Il doit se cacher dans le manteau de la cause et de l’effet, de « la force des choses ». « Si vous vous comportez avec Moi de façon chaotique – nous dit-Il à travers la voix de Moïse –, Je vous traiterai aussi de la même manière. » (Lévitique 26,27-28) Ce qui veut dire : « Vous avez choisi de vivre comme une créature solitaire dans une machine de flipper hostile, Je suis donc forcé de Me déguiser en tant que telle. »

Pourtant, même la dissimulation est amour. Car, ainsi, l’âme humaine finira par se mettre à la recherche de son autre moitié qui est D.ieu Lui-même, et elle trouvera son âme et son D.ieu cachés au sein de la traînée de débris. En ramassant les fragments épars, elle se découvrira dans l’étreinte d’un D.ieu aimant qui a patiemment attendu en exil le retour de Son enfant chéri.

Car même la dissimulation est D.ieu.

par Tzvi Freeman
Rav Tzvi Freeman dirige l'équipe de "Questions au Rabbin" de Chabad.org. Il vit à Toronto, Canada et est l’auteur de nombreuses traductions et synthèses de la pensée kabbalistique et ‘hassidique, parmi lesquels « Bringing Heaven Down to Earth. »
Illustration par Sarah Kranz.
© Copyright, all rights reserved. If you enjoyed this article, we encourage you to distribute it further, provided that you comply with Chabad.org's copyright policy.
 Email
Commencez une discussion
1000 Caractères restants