Notre conseil d'ami:
Entrez votre adresse email et nous vous enverrons notre magazine hebdomadaire par mail avec un contenu frais, excitant et profond qui enrichira votre boîte de réception et votre vie, semaine après semaine. Et c'est gratuit.
Oh, et n'oubliez pas "d'aimer" notre page Facebook aussi!
Contact

Que font les Juifs?‎

Que font les Juifs?‎

La pratique du Judaïsme

 Email

Chaque étape de la vie d’un Juif – chaque semaine, chaque journée et chaque activité – est remplie de sens. Ce sens est apporté par les enseignements pratiques du judaïsme, appelés Halakha, qui signifie « le chemin ». La façon dont un Juif exerce ses activités, la façon dont un Juif mange, la façon dont un Juif élève une famille, la façon dont un Juif se repose et la façon dont un Juif se lève – tout cela est porteur de sens.

Voici quelques-unes des pratiques les plus visibles du peuple juif. Un Juif a le devoir d’observer tout cela et plus encore. Néanmoins, un Juif qui ne fait rien de tout cela reste un enfant d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, et un membre de l’alliance.

Éducation

Les Juifs furent les premiers à établir l’enseignement public obligatoire. Les Juifs sont tenus de prodiguer à leurs enfants une éducation complète dans la Torah, de même que leur apprendre un métier. Les adultes doivent étudier la Torah chaque jour, au minimum un enseignement tous les matins et tous les soirs.

Charité

Pour un Juif, la charité n’est pas seulement une belle chose à faire, c’est une obligation morale. Les Juifs doivent consacrer au moins 10 % de leurs revenus à des causes charitables. Quand on donne à quelqu’un dans le besoin, il faut veiller à préserver sa dignité. La plus haute forme de charité est de donner à quelqu’un le moyen de gagner sa vie.

Alimentation casher

Le porc, les crevettes, le homard et de nombreux autres aliments sont interdits. La viande doit être abattue selon une méthode humaine spécifique, et l’animal doit être exempt de maladies. Tous les aliments transformés doivent être surveillés pour s’assurer que les ingrédients sont casher.

Intégrité dans les affaires

Le travail dur, le commerce et toute profession qui profite à la société sont valorisés. L’acquisition de biens ou d’argent par la tromperie est strictement interdite, et un Juif à l’obligation de tenir sa parole. Les employés doivent être traités équitablement et avec dignité.

Le Chabbat et les Fêtes

Du coucher du soleil le vendredi soir jusqu’au samedi soir, un Juif ne travaille pas. Il est interdit de faire du feu, et l’électricité est traitée en tant que tel, ce qui signifie que les lumières doivent être laissées allumées, ou mises sur minuterie, et tous les appareils électroniques rangés. Tout cela à l’exception notoire des situations où la vie est en danger. C’est un moment à passer en famille et en communauté, pour prier, étudier et se reposer. Le Chabbat est un rappel que nous sommes des gens libres, et que le monde est la création de D.ieu.

Autres fêtes où il est interdit aux Juifs de travailler :

Roch Hachana : le Nouvel An juif, qui dure deux jours.

Yom Kippour : le jour du Grand Pardon. Un jour de jeûne, le jour le plus saint de l’année.

Souccot : une fête qui commémore la protection du peuple juif par D.ieu lorsqu’il quitta l’Égypte et qui célèbre la saison des récoltes en Israël. Elle dure huit jours en Israël, neuf en dehors d’Israël. Le travail est autorisé pendant les cinq jours intermédiaires (six en Israël), en cas de grande nécessité.

Pessa’h : une fête commémorant la libération de l’esclavage en Égypte et le printemps en Israël. Elle dure sept jours en Israël et huit jours à l’extérieur d’Israël. Le travail est autorisé pendant les quatre jours intermédiaires (cinq en Israël), en cas de grande nécessité.

Chavouot : une fête célébrant la Torah et les premières récoltes en Israël. Elle dure un jour en Israël et deux jours à l’extérieur d’Israël.

Autres fêtes où le travail n’est pas totalement interdit :

‘Hanouka : la célébration pendant huit jours de la victoire des Juifs sur l’oppression religieuse des anciens Greco-Syriens. Le travail est autorisé, et des bougies sont allumées chaque soir.

Pourim : la célébration de la délivrance miraculeuse du peuple juif du décret d’extermination d’un ancien roi de Perse. Le travail n’est autorisé qu’en cas de grande nécessité.

Ticha BeAv : les Juifs jeûnent pour pleurer la destruction de Jérusalem et du Saint Temple par les Babyloniens puis plus tard par les Romains. Le travail n’est autorisé qu’en cas de grande nécessité.

Il existe plusieurs autres fêtes. Vous trouverez une liste plus complète sur notre page dédiée aux Fêtes juives.

Circoncision

Tous les garçons sont circoncis huit jours après la naissance, si leur santé le leur permet. Ceci est appelé l’Alliance d’Abraham. Une célébration a habituellement lieu à cette occasion.

Bar & Bat Mitsva

À 12 ans, une jeune fille juive est tenue pour responsable de ses actions. Un garçon juif est tenu responsable à 13 ans. Une célébration a généralement lieu lorsque l’enfant atteint cet âge.

Téfilines

Les hommes juifs s’attachent des boîtes de cuir noir appelées Téfilines sur le bras et la tête une fois par jour (sauf le Chabbat et les fêtes), en général au cours de la prière du matin. Les boîtes contiennent des parchemins calligraphiés comportant des versets qui commémorent notre libération d’Égypte et proclament l’unicité de D.ieu.

Prière

Les Juifs prient trois fois par jour. Ils se tournent vers Jérusalem et récitent des prières extraites pour la plupart des Psaumes du roi David. Ils remercient D.ieu pour Sa bonté, Lui demandent de pourvoir à leurs besoins, qu’Il ramène tous les Juifs en Israël et à la Torah et qu’Il instaure la paix dans le monde. De plus, avant et après avoir mangé un aliment, une bénédiction est récitée pour remercier D.ieu. Il y a aussi des bénédictions que l’on récite lorsque l’on sent un bon parfum, lorsque l’on voit un arc-en-ciel ou un paysage magnifique, lorsque l’on entend le tonnerre et que l’on voit un éclair, en voyant une personne sage, et dans bien d’autres cas.

Mariage

Le mariage est la plus sacrée des relations spirituelles entre les âmes des hommes et des femmes, et est valable de la même façon que les deux partenaires soient nés juifs ou se soient convertis au judaïsme selon la Halakha (la loi juive).

Le mariage est une institution sacrée. Il est l’attachement de deux âmes dans l’amour et le respect mutuels. Élever une famille est une tâche sainte, et les enfants sont profondément valorisés.

Conversion

Il est possible de rejoindre le peuple juif, mais cela doit se faire conformément à la Halakha. Le ou la converti(e) doit prendre sur soi toutes les lois que les Juifs sont tenus d’observer. Cela se fait devant un tribunal d’autorités rabbiniques reconnues. Les hommes doivent être circoncis. Un converti est considéré comme un Juif et un descendant d’Abraham à tous égards, et peut épouser une personne qui est née juive.

Les Juifs ne cherchent pas à convertir les autres, et découragent même ceux qui manifestent un intérêt pour la conversion. Car chaque personne est née avec une mission particulière dans la vie et il n’est pas nécessaire d’être juif pour atteindre le but que D.ieu vous a donné.

Enterrement

Parce que chaque instant de la vie est un don de D.ieu, l’euthanasie est interdite pour tout être humain. Le corps est considéré comme sacré, car il a logé une âme qui est le souffle de D.ieu. Il doit être enterré avec respect, et non incinéré ou profané d’aucune façon. Les Juifs croient que les morts seront ressuscités dans un temps futur, lorsque le mal et la mort disparaîtront et que tout ce qui est bien durera pour toujours.

Qu’en est-il du reste du monde ?

Certaines des pratiques exposées ci-dessus sont spécifiques aux Juifs, dans le cadre de leur alliance avec D.ieu. D’autres, telles que l’intégrité, l’éducation et la prière, sont universelles.

D.ieu a créé un monde de diversité, Il aime toute Sa création, et a donné des règles de base pour l’ensemble de l’humanité. À travers le respect de ces règles par chaque culture, à sa manière, nous pouvons tous être fiers de nos familles, de notre peuple et de notre culture, tout en vivant en harmonie avec ceux qui sont différents de nous. Les chants de chaque individu et de chaque nation du monde peuvent s’associer en une magnifique symphonie.

© Copyright, all rights reserved. If you enjoyed this article, we encourage you to distribute it further, provided that you comply with Chabad.org's copyright policy.
 Email
Rejoignez la discussion
1000 Caractères restants
Notifiez-moi lors de la publication de nouveaux commentaires