Notre conseil d'ami:
Entrez votre adresse email et nous vous enverrons notre magazine hebdomadaire par mail avec un contenu frais, excitant et profond qui enrichira votre boîte de réception et votre vie, semaine après semaine. Et c'est gratuit.
Oh, et n'oubliez pas "d'aimer" notre page Facebook aussi!
Imprimé de fr.chabad.org
Contact

Lettre à Ahmed

Lettre à Ahmed

 Email

(Cet article fut écrit en 2008 en réponse à un courrier reçu d’un lecteur musulman après les attentats de Bombay dans lesquels 164 innocents périrent de la main de terroristes islamistes. Parmi eux se trouvaient les émissaires du Rabbi de Loubavitch dans la ville, le Rav Gabriel Holtzberg et son épouse Rivka et leurs quatre invités.)

Chalom M. le rabbin,

Le meurtre de sang-froid du rabbin et de son épouse à Bombay est une ignominie. En tant que musulman, j’ai honte de ces actes perpétrés par des idiots ignorants au nom de l’Islam. Je mets au défi n’importe lequel d’entre eux de montrer que le Coran ou l’enseignement du Prophète soutient de telles actions.

Les nations et les autorités musulmanes devraient tenir un débat international dans un forum ouvert pour condamner de tels actes barbares et infondés.

Mon cœur et ma sympathie vont vers le peuple juif et les familles des victimes.

Ahmed

 

Salam Ahmed,

D.ieu merci, vous n’êtes pas le seul musulman qui nous a écrit pour nous exprimer de tels sentiments. Beaucoup nous ont fait part de leur indignation, de leur frustration et de leur sincère conviction que ce n’est pas ainsi que les choses devraient être ; que c’est un crime contre l’Islam et le Coran, contre la dignité de l’humanité tout entière et contre D.ieu Lui-même.

Après tout, nous, juifs et musulmans, sommes frères, enfants d’un même père, Abraham, qui a enseigné au monde qu’il y a un D.ieu unique, un D.ieu pour qui toutes les créatures qu’Il a faites sont importantes et qui nous demande de les considérer ainsi également. Nous partageons une vision commune d’un monde rempli de connaissance du divin, de paix entre tous les hommes et de la révélation du ciel sur la terre. Il y a eu un âge d’or de l’Islam, il y a des siècles, lors duquel musulmans et juifs œuvrèrent ensemble, main dans la main, partageant connaissances et poésie, sagesse et science, et peut-être même s’approchèrent de la réalisation de cette vision. Nous pouvons faire en sorte que cela se produise à nouveau.

Certains disent que ce fléau du terrorisme, ce culte de la mort qui sévit dans le monde de l’Islam aujourd’hui, sera seulement éradiqué à la fin des temps. Je crois qu’il peut être éradiqué aujourd’hui. La première étape est que les vrais musulmans qui reconnaissent cette indignité se lèvent avec courage et protestent comme vous l’avez fait. Toutefois, ce n’est pas suffisant. La véritable clé de la paix réside dans ce que nous enseignons dans nos écoles.

J’ai en ma possession un document rare, une autobiographie d’un homme courageux qui combattit dans la résistance allemande. Dans les années précédant la guerre, alors que les chemises brunes enrôlaient les garçons des rues dans les Jeunesses hitlériennes, ce jeune homme rassembla – dans les mêmes quartiers – d’autres garçons dans son club. Dans un wagon abandonné, il leur enseignait des chants de fraternité et de paix universelles, il leur parlait des valeurs humanitaires et leur inculqua un amour de la dignité humaine. Après seulement six mois, le club fut démantelé par les SS.

Qu’arriva-t-il à ces garçons ? L’auteur demeura en correspondance avec eux même après qu’ils eurent grandi. L’un se battit courageusement dans la résistance clandestine, sabotant les efforts de guerre. Un autre fut incorporé dans l’armée, puis traduit en cour martiale et fusillé pour avoir refusé de tirer sur des civils. Chacun de ceux avec qui l’auteur put garder contact resta fidèle à l’éducation qu’il leur avait donnée au cours de ces six petits mois. Et ce sont des garçons qui auraient autrement pu devenir des gardiens brutaux à Auschwitz.

Ceci m’enseigne beaucoup de choses : premièrement, qu’il n’est, dans toute société, personne d’aussi puissant que ceux qui enseignent aux jeunes. Deuxièmement, que personne n’est condamné à devenir un nazi ou un terroriste ; tout être humain peut être éduqué à être un martyr du bien et de la justice.

Ahmed, nous croyons en vous, nous vous faisons confiance, et nous savons que nous pouvons faire cela ensemble. Apprenons à nos enfants à respecter et à aimer l’autre, de sorte que tous puissent avoir une part du monde à venir. Rendons notre père Abraham fier, voyant comment Ismaël et Isaac marchent ensemble pour réaliser son rêve sur cette terre. Et puisse cela être très bientôt, Amen.


(Cet article est publié dans sa version française suite aux attentats de janvier 2015 à Paris, en hommage à un autre Ahmed, M. Ahmed Merabet, officier de police héroïque qui périt au champ d’honneur en tentant d’arrêter les terroristes qui venaient de semer la mort dans les locaux d’un journal satirique. Puisse son sacrifice ne pas être vain.)

par Tzvi Freeman
Rav Tzvi Freeman dirige l'équipe de "Questions au Rabbin" de Chabad.org. Il vit à Toronto, Canada et est l’auteur de nombreuses traductions et synthèses de la pensée kabbalistique et ‘hassidique, parmi lesquels « Bringing Heaven Down to Earth. »
© Copyright, all rights reserved. If you enjoyed this article, we encourage you to distribute it further, provided that you comply with Chabad.org's copyright policy.
 Email
Rejoignez la discussion
1000 Caractères restants
Notifiez-moi lors de la publication de nouveaux commentaires
Trier par:
Discussion (1)
26 février 2015
merci bcp oui c vrai nous avons le meme pere abraham il faut vivre ensemble main dans la main
adil
maroc