Notre conseil d'ami:
Entrez votre adresse email et nous vous enverrons notre magazine hebdomadaire par mail avec un contenu frais, excitant et profond qui enrichira votre boîte de réception et votre vie, semaine après semaine. Et c'est gratuit.
Oh, et n'oubliez pas "d'aimer" notre page Facebook aussi!
Contact

Le professeur Branover et le Rabbi

Le professeur Branover et le Rabbi

 Email
Le professeur Branover dans les années 1970
Le professeur Branover dans les années 1970

Le professeur Yirmiyahou (Herman) Branover est une autorité mondialement reconnue dans le monde scientifique, notamment dans le domaine de la magnétohydrodynamique (MHD). Lorsqu’il était en Russie, les recherches du professeur Branover dans ce domaine lui acquirent une réputation internationale. Mais lorsque le professeur Branover fit une demande d’émigration pour aller s’établir en Israël, sa carrière en Union Soviétique prit fin brutalement. Il fut exclu de l’Académie des Sciences de Riga et on l’empêcha de poursuivre ses recherches.

Pendant cette période, il étudia la philosophie ‘hassidique avec les membres clandestins du mouvement Loubavitch. Finalement, lorsqu’il émigra en Israël en 1972, il était devenu un Juif pratiquant.

Une invitation déclinée

Après avoir fait son aliyah, le professeur Branover fut continuellement invité à participer à des conférences sur la science et la Torah. Les étudiants des universités du monde entier étaient particulièrement intéressés d’entendre un scientifique de renommée internationale réconcilier leur croyance en la Torah avec les prétendus conflits suscités par la science moderne.

« Pendant l’hiver 1973, raconte le professeur Branover, je participais à une série de conférences aux États-Unis. Juste avant une intervention à l’Université de Pennsylvanie, j’eus le privilège d’avoir une entrevue avec le Rabbi. Entre autres choses, j’ai mentionné mon voyage à l’Université de Pennsylvanie. Le Rabbi m’a dit alors : “Pendant votre séjour à Philadelphie, prenez contact avec un professeur qui réside là-bas et qui s’intéresse beaucoup au domaine que vous étudiez.”

Il fallut six mois de recherche à l’équipe du professeur Branover pour découvrir où était l’erreur évoquée par le Rabbi

Les paroles du Rabbi me déconcertèrent. Je connaissais très bien les noms des savants américains qui travaillaient sur la magnétohydrodynamique. J’étais sûr qu’il n’y avait personne de ce genre à Philadelphie.

Je me rendis à Philadelphie et les responsables m’assurèrent que je devais visiter les deux Universités et rencontrer le corps enseignant. Après des heures d’inspection, nous fûmes reçus par le professeur Hsuan Yeh, qui était un véritable érudit en matière de magnétohydrodynamique. Le professeur Yeh me dit : “Dans dix semaines, il y aura une Convention sur l’énergie magnétohydrodynamique à l’Université de Stanford, en Californie. Je vais demander à ce qu’on vous ajoute à la liste des intervenants.”

Je remerciai le professeur pour son offre, mais je la déclinais; nous étions pressés de rentrer en Israël. Je retournais à New York juste avant de quitter les États-Unis. J’envoyais un rapport au Rabbi sur mon voyage à Philadelphie, en mentionnant ma rencontre avec le professeur Yeh. Le Rabbi me demanda de renoncer à mes projets et d’accepter l’invitation, parce que la Convention présentait une opportunité unique.

Un résultat vite évident

Nous fûmes très surpris, ma femme et moi-même. Cependant, nous connaissions assez bien le Rabbi pour apprécier comme il convient son avis. J’appelai le professeur Yeh qui fut heureux d’intervenir pour me permettre de donner une conférence. Le résultat de ma participation à la Convention fut vite évident. Je rencontrai sur place deux représentants de l’Office Naval de Recherche qui connaissaient mes travaux et qui voulaient financer une recherche plus approfondie dans ce domaine.

Ils me dirent, en outre : “Nous comprenons que vous teniez à établir votre laboratoire de recherche en Israël. Nous vous fournirons des fonds afin que vous puissiez travailler là-bas.” Le résultat de cela fut que le laboratoire que j’ai installé à Béer-Cheva acquit ses lettres de noblesse dans la recherche sur la magnétohydrodynamique. Mon contrat avec la Marine américaine fut renouvelé six fois. Je n’aurais jamais imaginé la portée de la vision du Rabbi. Mon projet a coûté quinze millions de dollars financés par le gouvernement américain afin de poursuivre les recherches et les applications dans ce domaine. »

L’ordinateur se trompe

Le professeur Branover transmettait régulièrement ses différents projets de recherche au Rabbi. Dans l’un de ses rapports, il envoya une étude très complexe basée sur des calculs effectués par des ordinateurs. Le Rabbi l’examina en détail et remarqua : « Deux nombres sont incompatibles. »

« Dites à vos collègues que, en tant que chercheur dans le domaine de l’énergie solaire, vous encouragez chaque Juif à imiter le soleil. »

Le professeur Branover fut très étonné. « Mais tous les calculs furent effectués par un ordinateur et le programme utilise les théories les plus avancées qui existent dans ce domaine. »

Le Rabbi sourit : « Avec tout le respect dû aux experts, vous verrez qu’il y a une erreur. » Il fallut six mois de recherche à l’équipe du professeur Branover pour découvrir que certaines données entrées dans le programme de l’ordinateur étaient erronées.

Une fois, avant que le professeur Branover donne une conférence à des scientifiques juifs, le Rabbi lui dit : « Vous devez communiquer un message important. Dites à vos collègues que, en tant que chercheur dans le domaine de l’énergie solaire, vous encouragez chaque Juif à imiter le soleil. »

« Pourquoi cette étoile est-elle si importante ? Il existe des corps célestes bien plus grands, à côté desquels le soleil est minuscule. Quelle est la particularité du soleil ? Il procure de la lumière et génère de la chaleur.

« Il y a un autre phénomène céleste appelé “trous noirs”. Ce sont aussi de puissantes sources d’énergie, mais, dans ce cas, l’énergie est dirigée vers l’intérieur. Les trous noirs attirent tout, y compris l’énergie qu’ils émettent, vers eux-mêmes. 

« Le soleil, en revanche, donne généreusement de lui-même à l’ensemble du système planétaire. De même, un Juif doit rayonner d’Ahavat Israël – d’amour pour son prochain juif. Après tout, si le soleil était seulement en mesure de chauffer sa propre masse, qui lui aurait prêté la moindre attention ? »

Le professeur Branover était également actif dans le développement des programmes d’éducation juive et de formation professionnelle pour les Juifs de l’ancienne Union soviétique et pour les immigrants russes en Erets Israël. Au cours de ces activités, il fut choisi par le Rabbi pour diverses missions.

« Même dans mes rêves les plus fous, je n’étais pas préparé à la teneur du message que le Rabbi me chargeait de transmettre en Russie. »

C’est ainsi qu’il raconte :

Au cours de l’été 1985, je reçus un mot du Rabbi me disant qu’il souhaitait me voir. J’arrivai au « 770 » aussi vite que je pus. Le Rabbi me remercia et me demanda de transmettre un message à plusieurs personnes en Russie. Même dans mes rêves les plus fous, je n’étais pas préparé à la teneur de ce message.

Le Rabbi révéla les détails précis des changements incroyables qui allaient survenir dans ce pays. L’ascension au pouvoir de Gorbatchev, inaugurerait une nouvelle ère d’ouverture et de liberté, prophétisa le Rabbi. Une importante vague de Juifs émigrerait en Israël.

Les prophéties réalisées

Si quelqu’un d’autre que le Rabbi m’avait tenu ces propos, je les aurais trouvés tout simplement farfelus. C’est pour cela que je ne fus ni surpris ni offensé lorsque les différentes personnes que je contactai restèrent sceptiques. « Êtes-vous sûr que c’est bien ce qu’a dit le Rabbi ? », me demandaient-ils. J’ajouterai que c’étaient des personnes qui dirigeaient les activités clandestines de Loubavitch en Russie. Le fait est que cette prédiction du Rabbi semblait tellement loin de la réalité.

Pendant le printemps de 1985, les « unes » de journaux comme le New York Times et le New York Post étaient couvertes d’articles annonçant que le gouvernement Gorbatchev allait suivre une ligne dure et conforme à l’idéologie communiste. Ceci fut ressenti encore plus durement par les gens qui vivaient alors en Union Soviétique. Lorsque je rapportai au Rabbi la réaction en Russie, il me demanda de les contacter à nouveau et de les assurer que les changements annoncés auraient bien lieu.

La réalisation des prophéties du Rabbi est à présent entrée dans l’histoire. En 1992, lorsque Mikhaïl Gorbatchev se rendit en Israël, il me reçut et je lui racontai ce que le Rabbi m’avait dit sept ans plus tôt. Gorbatchev fut très étonné : « Lorsque je pris le pouvoir, en 1985, me dit-il, je n’avais pas la moindre idée de la tournure que prendraient les événements. Je n’avais aucun plan concret. J’aimerai bien rencontrer cet homme qui en sait autant sur mon avenir et sur celui de mon pays. »

© Copyright, all rights reserved. If you enjoyed this article, we encourage you to distribute it further, provided that you comply with Chabad.org's copyright policy.
 Email
Rejoignez la discussion
1000 Caractères restants
Notifiez-moi lors de la publication de nouveaux commentaires