Notre conseil d'ami:
Entrez votre adresse email et nous vous enverrons notre magazine hebdomadaire par mail avec un contenu frais, excitant et profond qui enrichira votre boîte de réception et votre vie, semaine après semaine. Et c'est gratuit.
Oh, et n'oubliez pas "d'aimer" notre page Facebook aussi!
Imprimé de fr.chabad.org
Contact

Complimentez votre conjoint!

Complimentez votre conjoint!

 Email

Nous avons tous entendu dire que nous devons féliciter nos enfants. Nous avons même aussi entendu que nous ne devrions pas les féliciter (parce que, selon certaines opinions, les compliments peuvent être préjudiciables). Cependant, il semble que personne ne s’intéresse à l’idée de complimenter ou non notre conjoint. Certes, nous avons entendu parler de la nécessité de manifester notre reconnaissance. Et même de l’affection. Et bien sûr, il y a le vieux conseil « d’accorder aussi un peu d’attention ». Mais des louanges ? Non.

Il ne semble pas convenable d’appliquer cette technique aux adultes

Peut-être est-ce parce que l’idée de faire l’éloge de son conjoint évoque la manipulation ou la condescendance. Nous complimentons les enfants parce que nous voulons qu’ils adoptent plus fréquemment certains comportements (par exemple : « Bravo d’avoir fait ton lit, Max ! », « Tu m’as bien aidée, Tali ! »). Il ne semble pas convenable d’appliquer cette technique aux adultes. Nous préférons plutôt critiquer. De fait, critiquer un conjoint se ressent comme une activité parfaitement légitime. Quand un conjoint est négligent(e), irresponsable, impoli(e) ou désordonné(e), on n’a aucun problème à le faire remarquer. Mais si ce même conjoint est attentif(ve), responsable, respectueux(se) ou soigné(e), nous ne sommes pas naturellement enclins à dire : « Bon travail, Élie ! », « Bien joué, Élise ! ». En fait, il ne nous vient pas à l’esprit de dire quoi que ce soit. Et, à vrai dire, nous n’avons sans doute même pas remarqué ce trait vertueux.

Nous avons pris l’habitude de voir tout ce qui est mal fichu. Mais pour être capable de féliciter quelqu’un, il est évidemment nécessaire de remarquer que cette personne a fait quelque chose de bien. Fait intéressant, lorsque l’on ouvre sa perception aux bonnes choses, on commence à se sentir plus heureux. D.ieu veut que nous nous sentions bien, et donc la Torah nous encourage à concentrer notre attention sur ce qui est « bien ». Cela inclut D.ieu lui-même. Bénir D.ieu, remercier D.ieu et, oui, louer D.ieu sont des mitsvas. Le Rambam explique que faire la louange de D.ieu fait partie de la mitsva de L’aimer.1 C’est logique : dire à voix haute des louanges nous aide à ressentir et à transmettre la reconnaissance et l’amour envers D.ieu.

Cela fonctionne de la même façon dans nos relations. Quand nous félicitons quelqu’un, nous nous sentons bien nous-mêmes. Nous ressentons plus d’amour et de reconnaissance. Ainsi, en félicitant notre conjoint, nous en venons à l’aimer plus. Bien sûr, la louange est quelque chose d’agréable à recevoir. Mais elle est aussi agréable à faire. Faire l’éloge de notre conjoint nous rappelle que la personne dont nous partageons la vie est merveilleuse à sa façon. Alors, maintenant que nous savons que faire des compliments est aussi bon pour nous que pour notre conjoint, la question qui se pose est : comment félicite-t-on un adulte ?

Comment félicite-t-on un adulte ?

Voici quelques conseils pour y parvenir :

  • Soyez précis (car cela permet à votre conjoint de savoir exactement quels sont les comportements que vous appréciez).
  • Mettez-y des sentiments (parce que les émotions permettent au cerveau de mieux apprendre).
  • Soyez bref (parce que la concision permettra à l’éloge d’être autant plus fréquente ; d’autre part, une louange excessive peut finir par paraître manipulatrice).

Que convient-il de féliciter ? On peut louer l’apparence, les talents éducatifs, les choix, les performances, la communication, le comportement, les qualités personnelles et plus encore. Voici quelques exemples de louanges, qui devraient être dites avec énergie et chaleur :

  • « Wow ! Quelles belles chaussures ! »
  • « La façon dont tu as géré Esti était incroyable ! Tu as été tellement patiente ! »
  • « Tu es génial. »
  • « Tu sais vraiment comment traiter avec lui ! »
  • « Tu fais toujours en sorte que ton bureau soit parfaitement en ordre ! »
  • « Qu’est-ce que ta réponse à ton père était intelligente ! »
  • « C’est un excellent choix ! »

Lorsque vous offrez des éloges à votre conjoint, il ou elle se sent considéré(e), aimé(e) et apprécié(e). Cela se traduit par plus d’affection dirigée vers vous. Et l’acte même d’offrir cette louange diffuse l’énergie de l’amour à travers chaque cellule de votre corps, améliorant votre bien-être. Mais le plus important est que la recherche de qualités positives vous conduit à une meilleure appréciation et à un plus grand amour pour votre conjoint.

Alors complimentez votre conjoint – c’est bon pour vous deux !

NOTES
1.
Sefer Hamitsvot, Mitzva 3.
par Sarah Chana Radcliffe
Sarah Chana Radcliffe, éducatrice et psychologue, est l’auteur de « Élever nos enfants ». Son site Internet est : www.parenting-advice.net (en anglais).
© Copyright, all rights reserved. If you enjoyed this article, we encourage you to distribute it further, provided that you comply with Chabad.org's copyright policy.
 Email
Rejoignez la discussion
1000 Caractères restants
Notifiez-moi lors de la publication de nouveaux commentaires
Trier par:
Discussion (5)
7 octobre 2013
La petite graine ...
Que de beaux commentaires !
Je suis très heureux que mes petits exemples aient inspiré une lectrice. Confiance. D.ieu mettra sur votre chemin un homme attentif et amusant mais, attention , soyez vigilante, car il se cache parfois sous une apparence inattendue. Tous mes voeux vous accompagnent.
L'image du jardin à entretenir avec soin est magnifique. Il faudrait la raconter aux jeunes fiancés. Un jardinier me disait :"Tous les matins , il faut sortir et faire le tour de son jardin avec dans une main le sécateur et dans l'autre l'arrosoir. L'un pour couper les mauvaises pousses, l'autre pour fortifier les bonnes." Mili vous êtes un bon jardinier et votre sagesse devrait être lue dans tous les foyers.
C'est merveilleux. L' article de Sara a été comme une petite graine et nous en voyons germer de belles fleurs , tous ces beaux commentaires.
Belle journée à tous.
Patrick
Liège
5 octobre 2013
j'ai lu une fois que, dans un jardin les mauvaises herbes poussent toutes seules, cependant pour obtenir des bonnes herbes et plantes, il est nécessaire d'entretenir régulièrement son jardin. C'est la même chose dans le couple, si l'on n'entretient pas, c'est normal ''que les mauvaises herbes poussent'' c'est a dire on voit facilement ses défauts, on le trouve boff, etc. Cependant pour récolter finalement un ''jardin verdoyant'' il faut y travailler! les compliments sont en effet une excellente façon d'entretenir cela!!
c'est si simple a donner un compliment et les résultats sont incroyable!!
keep in mind :)
mili
france
4 octobre 2013
Que de compliments !
Très beau texte, merci pour Sara soyez bénie !

(Excusez-moi Patrick mais je me permets de copier votre exemple que je trouve sympathique et plein d'amour pour votre épouse :) )

Je n'en ai pas encore d'époux mais je sais ce que je pourrais lui dire :

Exemples :
Le matin :" tiens tu as pensé à lire mon petit message que je t'avais laissé et tu as pensé à le faire, merci chéri !"
Le midi : "C'est dans l'attente de te voir ce soir que je pense à toi et à ce que je pourrais te préparer à dîner pour te faire plaisir" !
Dans ton travail : "Te vois derrière ton bureau, à répondre à tes mails, préparer tes réunions et planifier tes rendez-vous..."
Bref un homme plein d'attention et c'est pour cela qu'un jour on se rencontrera...
Dieu commence des œuvres magnifiques et fini toujours ce qu'il a commencé...

Soyez bénis.
Anonyme
France
3 octobre 2013
épouser la vie c'est lui donner toute sa part à travers le reflet de notre cœur qui est notre épouse. nous devons la laver par l'eau de la parole comme le monde fut créé pour lui donner toute sa part de vérité
attia
sarcelles
2 octobre 2013
Et en plus, l'humour !
Suivant l'exemple de mon grand-père, j'entretiens notre bonheur conjugal en dosant compliment et humour avec une touche d'auto-dérision salutaire.

Exemples :
Le matin : "Tiens, quelle bonne surprise ! Voici une jeune fille ! La journée commence bien. D.ieu soit remercié."
Le midi : " C'est à table, que je me rends compte que j'ai bien choisi mon épouse ! Oh pardon ! Je t'assure ma chérie qu'il y a d'autres raisons."
Quand elle retrouve mes clefs je peux lui dire " Je me demandais si c'est un bien d'être marié mais là, je suis convaincu que c'est indispensable."
Dans l'auto : " Le progrès c'est le GPS mais rien ne remplacera jamais tes sandwiches au poulet !"
Elle sourit, moi aussi. Notre complicité nous amuse et cimente notre union depuis plus de trente ans.
Souriez!
Patrick
Liège