Notre conseil d'ami:
Entrez votre adresse email et nous vous enverrons notre magazine hebdomadaire par mail avec un contenu frais, excitant et profond qui enrichira votre boîte de réception et votre vie, semaine après semaine. Et c'est gratuit.
Oh, et n'oubliez pas "d'aimer" notre page Facebook aussi!
Imprimé de fr.chabad.org
Contact

Ne le pensez pas, dites-le!

Ne le pensez pas, dites-le!

 Email

Une femme se plaignit un jour à un conseiller conjugal que son mari ne lui disait jamais qu’il l’aime. Le thérapeute se tourna vers le mari pour entendre sa perspective. «  Je lui ai dit il y a 30 ans que je l’aime, expliqua-t-il. S’il y a un changement, je le lui ferais savoir. »

Dans la terre d’Israël, à l’époque du Temple, chaque agriculteur apportait les premiers fruits de ses arbres à Jérusalem et les donnait au prêtre, le kohen, qui se tenait près de l’autel. Cette mitsva, appelée bikourim, était une expression de gratitude envers D.ieu pour la récolte abondante et la possibilité de vivre dans la terre d’Israël.

Si les actions expriment le dévouement et l’engagement, elles ne peuvent pas transmettre la chaleur et l’émotion

Cependant, outre la remise des fruits au prêtre, l’agriculteur avait le devoir de faire une déclaration dans laquelle il racontait succinctement l’histoire juive depuis l’époque de Jacob jusqu’à la conquête de la terre d’Israël. Cette déclaration soulignait la bonté de D.ieu et les miracles qui ont marqué notre destin.

S’il est vrai que les actes sont plus éloquents que les mots, il y a un élément d’appréciation qui s’exprime plus dans nos paroles que dans nos actes. Si les actions expriment le dévouement et l’engagement, elles ne peuvent pas transmettre la chaleur et l’émotion. Quand on fait un cadeau à un ami afin de le remercier pour un service rendu, une carte bien écrite renforce la relation et génère plus de proximité encore que le don lui-même.

Dans notre rôle de parents, de conjoints ou d’amis, il n’est pas suffisant d’agir pour l’autre. Notre amour et notre intérêt doivent être exprimés avec chaleur et affection. Nous ne devons pas nous contenter d’apprécier une gentillesse dont nous bénéficions seulement dans nos cœurs. Nous devons exprimer notre reconnaissance et nos remerciements avec des mots. Une communication saine entretient la relation et maintient la flamme.

Dites chaque jour à vos proches combien vous les appréciez. Prenez quelques minutes pour prier et remercier D.ieu pour tous Ses bienfaits. Et que ce mari dise à sa femme qu’il l’aime. Elle le sait déjà, mais elle a besoin de l’entendre. Elle mérite de l’entendre.

par Michoel Gourarie
Rav Michoel Gourarie donne des conférences sur un large éventail de sujets, avec un accent particulier sur le développement personnel. Il est le directeur de l’institut "Bina" à Sydney, en Australie.
© Copyright, all rights reserved. If you enjoyed this article, we encourage you to distribute it further, provided that you comply with Chabad.org's copyright policy.
 Email
Rejoignez la discussion
1000 Caractères restants
Notifiez-moi lors de la publication de nouveaux commentaires
Trier par:
Discussion (1)
25 août 2013
Mieux que les actes
Amen ! Merci pour cet article.

Shalom
frédérique
Maule