Notre conseil d'ami:
Entrez votre adresse email et nous vous enverrons notre magazine hebdomadaire par mail avec un contenu frais, excitant et profond qui enrichira votre boîte de réception et votre vie, semaine après semaine. Et c'est gratuit.
Oh, et n'oubliez pas "d'aimer" notre page Facebook aussi!
Contact

Douze façons de construire l’estime de soi de votre enfant

Douze façons de construire l’estime de soi de votre enfant

 Email

L’estime de soi est un ingrédient très important pour une vie réussie et heureuse. Une personne peut être dotée d’intelligence et de talent, mais si il ou elle manque d’estime de soi, cela peut être un obstacle à la réussite dans son travail, dans une relation et dans pratiquement tous les domaines de la vie.

Les premières années de la vie d’un enfant sont les bases d’une bonne estime de soi.

En tant que parents, nous ne pouvons pas contrôler tout ce que notre enfant voit, entend ou pense qui contribuera à son image de soi. Mais il y a tout de même beaucoup de choses que nous pouvons faire. Nous avons l’enfant avec nous dès les premières années de sa vie ; D.ieu nous a fait là un cadeau très spécial : un nouvel être humain avec une « ardoise vierge ». Durant ces premières années, ce qui pénètre l’esprit de l’enfant s’y imprime de façon quasi permanente. Les parents ont donc une occasion unique, qui ne se représentera pas, de mettre en place un « compte bancaire d’estime de soi » dans lequel l’enfant pourra stocker beaucoup de choses positives sur lui-même. Dans les années et décennies à venir, ce « compte bancaire » pourra contrebalancer les expériences négatives de la vie, qui sont inévitables.

Alors, comment pouvons-nous alimenter le compte bancaire de notre enfant ? Comment pouvons-nous, en tant que parents, renforcer son estime de soi ? Voici quelques suggestions :

  1. Témoignez de l’amour et de l’affection à votre enfant. Toutes nos interactions avec nos enfants, dès leur naissance, doivent se faire avec beaucoup d’affection et d’amour. Un bébé qui a été traité avec amour et affection aura un sentiment subconscient qu’il/elle a une valeur et est suffisamment important pour être aimé.
  2. Complimentez votre enfant. Faites des compliments à votre enfant aussi souvent que possible, chaque fois qu’ils font quelque chose de bien. Dites-lui : « Je suis très fier(e) de toi. Tu es extraordinaire. J’aime la façon dont tu as fait cela. »
  3. Faites des compliments crédibles. Il est important, toutefois, que vos compliments soient crédibles. Des compliments exagérés, tels que : « Tu es le meilleur du monde. Tu es la personne la plus gentille qui ait jamais vécu », peut être contre-productifs. L’enfant va développer un ego surdimensionné, et cela pourra affecter ses relations avec ses amis, ce qui à long terme aura un effet négatif sur son estime de soi.
  4. Fixez des objectifs à votre enfant. L’objectif doit être quelque chose de réalisable, comme de s’habiller tout seul ou d’obtenir une certaine note à son prochain contrôle. Fixez des objectifs qui soient adaptés à l’âge et aux capacités de l’enfant (fixer un objectif inaccessible aura un effet négatif). À mesure que l’enfant progresse vers ce but, guidez-le et complimentez-le sur son succès à chaque étape. Lorsqu’il aura atteint l’objectif, complimentez-le pour sa réalisation et renforcez son image de soi en tant que personne qui accomplit des choses.
  5. Critiquez l’action, pas la personne. Lorsque l’enfant fait quelque chose de négatif, dites-lui : « Tu es un enfant si bon et si spécial. Tu ne devrais pas faire quelque chose comme cela », au lieu de dire : « Tu es un mauvais enfant ».
  6. Validez les sentiments de votre enfant. Lorsque l’estime de soi de votre enfant prend un coup, il est important de valider ses sentiments. Par exemple, si l’enfant est offensé par un commentaire blessant de la part d’un ami ou d’un enseignant, dites-lui : « Oui, tu as été offensé par ce que cette personne a dit » ou « Tu as été offensé par le fait que l’autre personne ne t’aime pas ». C’est seulement après que l’enfant ait senti que ses sentiments ont été validés qu’il sera ouvert à vos efforts pour renforcer son estime de soi lorsque vous lui rappellerez que d’autres gens l’apprécient et les choses positives que d’autres ont dit de lui.
  7. Soyez fier de votre enfant. De manière régulière, nous devons penser à dire à notre enfant la chance que nous avons et combien nous sommes fiers d’être ses parents.
  8. Parlez positivement de votre enfant en présence de personnes importantes dans sa vie, comme ses grands-parents, ses enseignants, des amis, etc.
  9. Ne comparez jamais votre enfant aux autres, en disant : « Pourquoi n’es-tu pas comme Kevin ? » Lorsque de telles comparaisons sont faites par d’autres, rassurez votre enfant en lui disant qu’il est spécial et unique à sa propre manière.
  10. Assurez-vous que les autres personnes qui s’occupent de votre enfant connaissent ses points forts. Au début de l’année scolaire, parlez avec les enseignants de votre enfant et dites-leur quels sont ses atouts particuliers et dans quels domaines il excelle, de sorte qu’ils aient une attitude positive à son égard et s’appuient sur ces forces pour développer l’ensemble de ses aptitudes.
  11. Dites régulièrement à l’enfant que vous l’aimez de manière inconditionnelle. Quand il échoue, ou qu’il fait ce qu’il ne faut pas faire, n’oubliez pas de lui dire : « Tu es spécial pour moi. Je t’aimerai toujours, quoi qu’il arrive ! »
  12. Soignez votre propre estime de vous. Vous avez besoin de vous voir sous un jour positif. Les parents qui manquent d’estime de soi auront des difficultés à élever un enfant avec une haute estime de soi. Un bon parent positif est un parent qui sait qu’il ou elle n’est pas parfait(e), mais qui se valorise tout en essayant toujours de progresser et de s’améliorer.
par Yaakov Lieder
Rav Yaakov Lieder est, depuis 30 ans, un éducateur de renom. Il a été professeur et proviseur dans plusieurs institutions éducatives en Israël, aux Etats Unis et à Sydney, en Australie. Il est le fondateur et le directeur du Support Center qui aide les familles souffrant de problèmes relationnels et d’éducation.
© Copyright, all rights reserved. If you enjoyed this article, we encourage you to distribute it further, provided that you comply with Chabad.org's copyright policy.
 Email
Rejoignez la discussion
Trier par:
3 Commentaires
1000 Caractères restants
Mviana 4 avril 2015

Merci pour cet article enrichissant, des recommandations très utiles pour l’éducation de ce précieux trésor que le Seigneur nous donne: nos enfants! Reply

françoise.P Guadeloupe 2 février 2014

J'ai beaucoup aimé cet article, il est simple dans sa compréhension, mais rempli d'intelligence et de sagesse. Ces 12 conseils sont à accrocher et à lire régulièrement. Merci Reply

MIMOUNI Martinique 8 mai 2013

בס"ד

Très bien dit. Reply

Cette page en d'autres langues