Notre conseil d'ami:
Entrez votre adresse email et nous vous enverrons notre magazine hebdomadaire par mail avec un contenu frais, excitant et profond qui enrichira votre boîte de réception et votre vie, semaine après semaine. Et c'est gratuit.
Oh, et n'oubliez pas "d'aimer" notre page Facebook aussi!
Contact

Chez le Maguid (1765-1782)

Chez le Maguid (1765-1782)

 Email

(1765) R. Chnéour Zalman se rend à Mezeritch

Lorsque Rabbi Chnéour Zalman approcha de sa vingtième année, il décida, avec le consentement de son épouse, la Rabbanite Sterna, de se rendre dans un centre d’étude de la Torah et de service de D.ieu. Deux lieux attirèrent particulièrement son attention: Vilna, à la fois siège principal de l’étude talmudique et forteresse de l’opposition au jeune mouvement ‘hassidique qui connaissait un développement rapide, et Mézeritch, l’endroit de Rabbi DovBer, le célèbre Maguid de Mézeritch, héritier de l’idéologie de Rabbi Israël Baal Chem Tov et de la direction du mouvement ‘hassidique. Rabbi Chnéour Zalman raconte : « Je savais qu’à Vilna on apprenait comment étudier, et qu’à Mézeritch on pouvait apprendre à prier. Étudier, j’en étais déjà quelque peu capable, mais, de la prière, je ne connaissais que très peu. Je suis donc allé Mézeritch. »

Lire Rencontre avec le ’Hassidisme

(1769) Naissance de Napoléon Bonaparte

(1770) R. Chnéour Zalman commence à travailler sur le Choul’hane Aroukh

Sur instruction de Rabbi DovBer, le Maguid de Mézeritch, R. Chnéour Zalman commença à travailler sur un nouveau Choul’hane Aroukh (Code de Loi Juive). Le résultat fut une œuvre novatrice, qui expliquait en détail les fondements législatifs de chaque loi. En outre, il arbitrait habilement entre les diverses opinions qui s’était accumulées depuis la publication du Choul’hane Aroukh de Rabbi Yossef Caro plusieurs siècles auparavant.

Lire L’émergence d’un maître et Le Choul’hane Aroukh HaRav: systématisation, explication et arbitration

(1772) Première partition de la Pologne ; Le Bélarus devient partie de l’empire russe

(1772) Intense persécution par les Mitnagdim

En 1772, un brûlot anti-‘hassidique intitulé Zemir Aritsim fut publié par le rav Aryeh Yehouda Leib, le scribe de Brody. Le pamphlet incluait des édits d’excommunication émis à Vilna contre le mouvement ‘hassidique. À peu près au même moment, le minyane ‘hassidique à Vilna fut contraint de se dissoudre. Les disciples du Maguid de Mézeritch, parmi lesquels R. Chnéour Zalman, se réunirent à Rovno pour décider de leur réaction. R. Chnéour Zalman fut d’avis qu’aucune mesure de représailles ne devait être perpétrée et qu’il fallait continuer à vivre et à enseigner la voie ‘hassidique, tout en ignorant l’opposition.

Lire Le monde des érudits

(1772) Décès de Rabbi DovBer, le Maguid de Mézeritch

Mardi, le 19ème jour du mois de Kislev 5533 (1772), Rabbi DovBer, successeur du Baal Chem Tov, chef de file du mouvement ‘hassidique et maître de Rabbi Chnéour Zalman, rendit son âme au Créateur, et ses restes terrestres furent inhumés à Annopol. Peu de temps avant sa disparition, le Maguid dit à Rabbi Chnéour Zalman : « Youd-Tet Kislev (le 19 Kislev) est notre yom tov (jour de fête). » [Le Maguid faisait apparemment allusion à la future libération de Rabbi Chnéour Zalman le 19 Kislev 5559 (1798).]

Lire Les débuts d’un maître

(1773) Naissance de Rabbi DovBer, fils aîné R. Chnéour Zalman

Durant les dernières décennies du leadership de Rabbi Chnéour Zalman, son fils Rabbi DovBer fut chargé d’instruire les jeunes ‘hassidim dans le service de D.ieu. Il fut également l’un des scribes les plus actifs responsables de la transcription des enseignements de Rabbi Chnéour Zalman. En 1813, il succéda à son père, et s’installa dans la ville de Loubavitch.

(1775) Début de la guerre d’Indépendance américaine

(1776) Décès de Rabbi Abraham « l’Ange »

Rabbi Abraham (1740-1776) était le fils de Rabbi DovBer de Mézeritch, et le compagnon d’étude de Rabbi Chnéour Zalman. Il quitta ce monde le 12 Tichri 5537 (1776). Il était surnommé « Rabbi Abraham l’Ange » du fait de sa sainteté et de son ascétisme.

(1777) Naissance d’Alexandre Ier de Russie

(1777) Première alyah ‘hassidique

La première aliyah (« montée » – immigration en Terre Sainte) ‘hassidique fut dirigée par Rabbi Mena’hem Mendel de Vitebsk (appelé aussi Rabbi Mena’hem Mendel de Horodok), Rabbi Abraham de Kalisk et Rabbi Israël de Polotsk. Ils étaient tous des disciples de Rabbi DovBer, le Maguid de Mézeritch, et des collègues de Rabbi Chnéour Zalman. Initialement, Rabbi Chnéour Zalman faisait partie du groupe. Mais quand la caravane atteignit la ville de Mohilev sur le Dniestr (Mohyliv-Podilskyi), Rabbi Mena’hem Mendel – que Rabbi Chnéour Zalman considérait comme son maître après le décès du Maguid – lui demanda de rester sur place pour être le dirigeant de la communauté ‘hassidique en Biélorussie et en Lituanie. Par la suite, Rabbi Chnéour Zalman conserva des liens étroits avec les pionniers ‘hassidiques en Terre Sainte et s’employa à amasser des fonds pour les soutenir.

(1777) Naissance de R. ‘Haïm Avraham, deuxième fils de R. Chnéour Zalman

(1779) Naissance de R. Moché, le plus jeune fils de R. Chnéour Zalman

par Eli Rubin
© Copyright, all rights reserved. If you enjoyed this article, we encourage you to distribute it further, provided that you comply with Chabad.org's copyright policy.
 Email
Commencez une discussion
1000 Caractères restants
La vie, les enseignements et les œuvres de Rabbi Chnéour Zalman de Lyadi, le fondateur de ‘Habad
Cette page en d'autres langues