Notre conseil d'ami:
Entrez votre adresse email et nous vous enverrons notre magazine hebdomadaire par mail avec un contenu frais, excitant et profond qui enrichira votre boîte de réception et votre vie, semaine après semaine. Et c'est gratuit.
Oh, et n'oubliez pas "d'aimer" notre page Facebook aussi!
Contact

Affronter les difficultés

Affronter les difficultés

 Email

Question :

Je me trouve dans une situation très difficile. Vais-je être capable de surmonter mes problèmes ?

Réponse :

Vous ne m’avez pas dit quels sont vos ennuis et je respecte votre souhait de garder cela pour vous-même. Travaillant dans l’obscurité, tout ce que je peux vous donner alors est le conseil que nos sages ont donné il y a longtemps – et comme ils sont des sages de la Torah, leur conseil est valable dans chaque situation et pour chaque personne.

Les sages de la Michna nous ont enseigné que « la charge est en fonction du chameau ». D.ieu connaît ses chameaux. Il les a créés, et Il les conduit à travers la vie. Il sait combien chacun peut porter et Il n’en charge aucun avec plus qu’il ne peut supporter.

Ce ne sont pas des problèmes que vous rencontrez. Ce sont des charges. Un chamelier charge son chameau parce que quelque chose doit être fait avec cette charge. La même chose avec vous : vous êtes placé dans ce monde pour accomplir certaines missions et vous avez exactement la charge que votre âme est destinée à soutenir, ni plus, ni moins.

Il y a toutefois une différence : lorsque le chamelier charge le chameau, son intérêt est dans la marchandise, pas dans le chameau. L’intérêt principal de D.ieu est en votre âme. Ainsi, la charge qu’il vous donne ressemble plutôt aux poids qu’un coach de fitness attache à vos poignets et à vos chevilles, non pas pour vous ralentir, mais au contraire, pour vous rendre plus fort et plus rapide.

De même, considérez D.ieu comme votre entraîneur personnel et ces « problèmes » comme les obstacles qu’Il vous fait surmonter, dans le seul but que vous puissiez aller toujours plus haut, jusqu’à un niveau auquel vous n’auriez jamais pu vous imaginer.

par Tzvi Freeman
Rav Tzvi Freeman vit à Toronto, Canada. Il est l’auteur de nombreuses traductions et synthèses de la pensée kabbalistique et ‘hassidique, parmi lesquels « Bringing Heaven Down to Earth. »
© Copyright, all rights reserved. If you enjoyed this article, we encourage you to distribute it further, provided that you comply with Chabad.org's copyright policy.
 Email
Rejoignez la discussion
Trier par:
5 Commentaires
1000 Caractères restants
jamy tivoly Tours en Savoie, France via 13ohr.fr 2 novembre 2012

Je partage totalement le texte. Les difficultés sont une compagne qui ne m'a jamais quitté. chaque épreuve, chaque difficulté surmontée est un enrichissement personnel. Jusqu'à ce jour je n'ai jamais renoncé. idem mes fils. Reply

samuel sannois, france 1 novembre 2012

Je trouve cette réflexion très intéressante. Dieu nous donne ce que nous pouvons porter et c'est vrai. Reply

SYOUM A, France 25 octobre 2012

Dieu nous a toujours dit, je ne vous donnerai jamais un fardeau que vous ne pouvez soulever.
Tout nos difficultés ou problèmes ont une solution, mais parfois on a besoin les uns des autres pour un coup de main, en se disant peut-être je gagnerai du temps pour le suivant plus vite que je me relève plus vite je serai la pour le suivant. Mais par contre dans tout ce que vous dites c'est exact, je suis tout à fait d'accord. Reply

Olivier Muller Boulogne-Paris, France via loubavitch-boulogne.com 25 octobre 2012

Un pneu de votre voiture éclate. C’est une épreuve :
- du Ciel, car vous avez fait changer votre pneu il y a peu de temps,
- ou dont vous êtes responsable car vous rouliez avec un pneu sous gonflé (insouciance),
- que vous accentuez car vous n’avez pas gonflé non plus votre roue de secours (pas de prévoyance).

On doit gérer ses épreuves de la même façon que Jacob a géré la rencontre qui s’annonçait avec son frère Esaü qui voulait le tuer : avec prévoyance (1) , amour (2) et aide de D.ieu (3).
Pour le (1), il a séparé sa famille en deux groupes et caché un poignard sous ses habits, le (2), il a fait des cadeaux en troupeaux en anticipation de la rencontre, le (3) il a prié D.ieu pour lui épargner « tout souci ». Et c’est ce qui s’est passé.

On ne peut pas donc dire que toute épreuve est insurmontable, si on vit, sans prévoyance, sans amour, sans tactique, sans prière.
Un proverbe dit : (21:31) Le cheval est équipé pour le jour de la bataille, Mais la délivrance appartient à l'Eterne Reply

Anonymous rouen, france 22 octobre 2012

Bonjour,
Je suis réellement d'accord avec vos propos. Cependant dans quelle catégorie classé vous une dépression (par ex): une patte cassée du chameau ou une charge prévue ? Car j'ai souvent l'impression que dans ce cas, il s'agit plus d'un handicap que d'une charge, la personne ayant une aptitude à réagir modifiée.
Bien à vous Reply