Notre conseil d'ami:
Entrez votre adresse email et nous vous enverrons notre magazine hebdomadaire par mail avec un contenu frais, excitant et profond qui enrichira votre boîte de réception et votre vie, semaine après semaine. Et c'est gratuit.
Oh, et n'oubliez pas "d'aimer" notre page Facebook aussi!
Contact

Massacre à Toulouse

Massacre à Toulouse

Le 25 Adar 5772 - 19 mars 2012

 Email

Lundi 19 mars 2012, devant l’école « Ozar Hatorah » de Toulouse, à 8h du matin, un terroriste ivre de haine tira à bout portant sur les enfants et les adultes qui attendaient un transport devant conduire les plus petits à l’école « Gan Rachi ».

Le Rav Jonathan Sandler, un papa de 30 ans, un homme brillant et généreux ayant voué sa vie à l’éducation des jeunes ; ses deux petits garçons, Aryeh, 6 ans, et Gavriel, 4 ans ; la petite Myriam Monsonégo, 8 ans, fille du directeur de l’école, le Rav Yaakov Monsonégo, périrent en sanctifiant le Nom de D.ieu, victimes de la haine antisémite gratuite.

Un jeune homme héroïque, Bryan Aaron Bijaoui (Aaron ben Léa), fut grièvement blessé en tentant de sauver la petite Myriam.

Cet attentat abject provoqua une onde de choc et un profond traumatisme dans le monde entier.

Du profond de sa détresse, Mme Éva Sandler, épouse et mère de trois des victimes, a lancé un vibrant appel pour que la prise de conscience suscitée par ce drame donne lieu à plus de bien et de bonté en ce monde. Elle a invité chacun et chacune à transformer la douleur en détermination, la détresse en action et l’obscurité en lumière, afin que, très bientôt, la clarté de l’avènement messianique jaillisse pour le monde entier, et que tous connaissent enfin la paix, la sérénité, l’abondance et que « la connaissance de D.ieu remplisse le monde comme l’eau remplit les mers ».

Pendant leur deuil, nous devons parler pour eux. Nous devons faire savoir au monde que nous ne bougerons pas de là où nous sommes, et notre voix ne fera que s’amplifier à mesure que certains tenteront de l’étouffer...
Du milieu de son deuil, la veuve et mère de trois des victimes de l’attaque sur l’école Ozar Hatorah de Toulouse lance un appel pour que, partout dans le monde, on perpétue la mémoire de ceux dont les vies ont été écourtées.
Mme Eva Sandler donne une interview suite à l'attentat terroriste de Toulouse, dans lequel périrent son époux, leur deux fils et une autre petite fille, Myriam Monsonégo.
Rejoignez la discussion
1000 Caractères restants
Notifiez-moi lors de la publication de nouveaux commentaires