Notre conseil d'ami:
Entrez votre adresse email et nous vous enverrons notre magazine hebdomadaire par mail avec un contenu frais, excitant et profond qui enrichira votre boîte de réception et votre vie, semaine après semaine. Et c'est gratuit.
Oh, et n'oubliez pas "d'aimer" notre page Facebook aussi!
Contact

Quel est le problème de l’étourdissement ?

Quel est le problème de l’étourdissement ?

 Email

« L’étourdissement » désigne les méthodes par lesquelles on tente de rendre un animal terrestre ou un oiseau inconscient avant l’abattage. Les principales méthodes utilisées dans l’industrie pour l’abattage des bovins et des ovins sont les suivantes :

• pistolet à cheville percutante (appelé aussi pistolet à projectile captif ou pistolet d’abattage) : un poinçon en acier est tiré dans le crâne à l’avant du cerveau de l’animal (puis est ramené par un ressort dans le canon de l’arme, d’où le nom de « projectile captif »).

• choc électrique : des électrodes sont fixées à la tête et au cœur de l’animal qui est alors électrocuté.

Ces méthodes sont contraires à la loi juive, car un animal destiné à l’alimentation doit être sain et indemne au moment de l’abattage. Ces méthodes d’étourdissement blessent l’animal, le rendant ainsi treifa (non-cachère et donc interdit). Si l’étourdissement tue l’animal, cela le rend neveila (un animal qui n’a pas été abattu rituellement), et donc interdit comme aliment pour les Juifs.

Avec ces méthodes, pendant le délai entre l’étourdissement et la saignée, il arrive que l’animal reprenne conscience, comme cela a été rapporté par des organisations de défense des animaux. En revanche, l’étourdissement provoqué par la Che’hita est irréversible et il n’y a pas de délai. La Che’hita est donc humaine et efficace.

En dehors de l’interdiction halakhique des méthodes d’étourdissement évoquées ci-dessus, il n’existe pas de preuve concluante que ces méthodes rendent l’animal insensible à la douleur. Il est seulement démontré que cela les paralyse, et les rend donc incapables de manifester leur douleur. En outre, lorsque ces méthodes échouent, comme cela arrive dans un pourcentage non négligeable de cas, cela provoque une souffrance et une détresse supplémentaires considérables à l’animal. En pareil cas, l’animal conscient subit une douleur aiguë pendant que le pistolet à cheville percutante est rechargé ou que les pinces électriques sont réappliquées pour étourdir de nouveau l’animal. La Che’hita évite ces problèmes d’étourdissement raté, car elle n’implique l’usage d’aucun appareil mécanique ou électrique qui pourrait échouer. La Che’hita produit efficacement une perte de conscience irréversible et est de ce fait une méthode d’abattage sans cruauté.

© Copyright, all rights reserved. If you enjoyed this article, we encourage you to distribute it further, provided that you comply with Chabad.org's copyright policy.
 Email
Commencez une discussion
1000 Caractères restants
Cette page en d'autres langues