Notre conseil d'ami:
Entrez votre adresse email et nous vous enverrons notre magazine hebdomadaire par mail avec un contenu frais, excitant et profond qui enrichira votre boîte de réception et votre vie, semaine après semaine. Et c'est gratuit.
Oh, et n'oubliez pas "d'aimer" notre page Facebook aussi!
Contact

Le Judaïsme et la réincarnation

Le Judaïsme et la réincarnation

Intermédiaire Intermédiaire
 Email

Quelle est l’importance de la croyance juive en la réincarnation, aujourd’hui ? En quoi est-elle différente de la croyance asiatique ? Qu’est-ce que les rabbins en disent ?

Le mot « Torah » a pour racine le verbe « instruire ». La fonction première de la Torah est de nous enseigner comment vivre de manière juive, en harmonie avec la volonté de D.ieu. Dès lors, l’interprétation des Écritures à son niveau élémentaire conduit à une appréhension pratique des mitsvot et des valeurs juives qui en découlent.

De nombreux Juifs sont surpris d’apprendre, ou souhaiteraient parfois même nier, que la réincarnation fait partie intégrante de la foi juiveLa Torah recèle toutefois de niveaux d’analyse multiples. Ses niveaux d’interprétation les plus profonds ne sont pas, pour la plupart, facilement accessibles, de même qu’ils ne sont pas toujours traduisibles en applications pratiques évidentes dans la vie quotidienne. Pour cette raison, ces aspects les plus ésotériques de la Torah ne suscitent pas l’intérêt d’une part importante de la population juive comprenant aussi un certain nombre de rabbins et d’érudits.

C’est pourquoi de nombreux Juifs sont surpris d’apprendre, ou souhaiteraient parfois même nier, que la réincarnation – la « rotation » des âmes à travers une succession de vies, ou « guilgoulim » – fait partie intégrante de la foi juive. Pourtant, cet enseignement existe depuis toujours. Et il est fermement ancré dans nos sources.

On peut en donner de nombreux exemples. Le Ramban, un des plus grands commentateurs de la Torah (et du Talmud) et figure éminente de l’histoire juive, suggère à plusieurs reprises que la réincarnation est la clé de la compréhension des profonds secrets liés à la mitsva du yiboum (le lévirat : l’obligation faite au frère d’un homme décédé sans enfant, d’épouser la veuve). Dans son commentaire sur Genèse 38, 8, il soutient que Yéhouda et ses fils connaissaient le secret de la réincarnation, et que cela constitua un élément déterminant de leurs attitudes respectives à l’égard de Tamar.

La responsabilité nous incombe...La compréhension juive de la réincarnation est différente de la doctrine bouddhiste. Elle ne conduit en aucun cas au fatalisme. À chaque occasion de sa vie où il doit prendre une décision morale, un Juif a toujours le libre arbitre. Sans cette liberté de choix, combien serait-il injuste de la part de D.ieu d’avoir des exigences envers nous - en particulier lorsque récompense et punition sont en jeu ! La réincarnation n’implique pas la prédétermination. Elle est plutôt à considérer comme une opportunité pour l’âme de rectification et de perfectionnement.

Le saint Ari a expliqué cela très simplement : chaque Juif doit accomplir l’ensemble des 613 mitsvot, et s’il n’y parvient pas en une seule vie, alors il revient encore et encore jusqu’à ce qu’il finisse. C’est pour cette raison que les circonstances de la vie peuvent conduire une personne vers certains lieux, l’amener à faire certaines rencontres, etc., d’une manière qui peut nous paraître aléatoire, ou pas. C’est en fait la providence divine qui offre à chaque individu les opportunités dont il a besoin pour réaliser les mitsvot particulières nécessaires au perfectionnement de son âme. Cependant, la responsabilité nous en incombe entièrement. À l’instant de la décision, quelle que soit la situation, le choix est nôtre.

Une des façons dont le Ciel préserve notre capacité à exercer entièrement notre libre arbitre est de nous priver de la conscience de nos incarnations antérieures. C’est pour cela qu’il semble à certains que la connaissance de cette doctrine apporte peu sur le plan pratique. Par ailleurs, de nombreux érudits affirment que ces concepts mystiques peuvent être facilement mal compris ou bien conduire à des conclusions erronées et trompeuses. Nous pouvons ainsi comprendre pourquoi ce sujet et d’autres similaires sont seulement sous-entendus dans les Écritures, et pourquoi des connaissances préalables et une grande détermination sont souvent nécessaires pour y accéder.

par Yerachmiel Tilles
Yerachmiel Tilles est le cofondateur de Ascent-of-Safed et en fut le directeur éducatif pendant 18 ans. Il est le créateur de www.ascentofsafed.com et de www.kabbalaonline.org, et dirige actuellement ces deux sites. Il est également un conteur réputé, un éditorialiste dans de nombreuses publications 'hassidiques et un des rabbins de AskMoses.com.
© Copyright, all rights reserved. If you enjoyed this article, we encourage you to distribute it further, provided that you comply with Chabad.org's copyright policy.
 Email
Rejoignez la discussion
Trier par:
5 Commentaires
1000 Caractères restants
Nitzotz 29 juin 2016

D'accord et pas d'accord... ... avec l'intervenant précédent.

Effectivement, la réincarnation dans la doctrine bouddhiste n'est pas liée à un certain fatalisme (si ce n'est qu'elle est le résultat des actes de toute la vie précédente).
Par contre, lorsque vous rajoutez "A chaque incarnation, vous êtes appelés et dirigés...", une question évidente émerge : par qui ?
Or dans le bouddhisme, il n'est pas question de réincarnation d'une âme, mais de celui d'un principe énergétique qui est la résultante de toute une vie (le fameux karma). Dans la doctrine bouddhiste, l'âme n'existe absolument pas, et D.ieu non plus !
Ce qui - pour tout croyant en général et tout Juif en particulier - est évidemment impossible, puisque tout, absolument tout, est "inclus" à l'intérieur d'une Force unique, omnipotente, infinie... et CONSCIENTE !
Voilà (dans la limite de mes connaissances) l'incompatibilité majeure entre judaïsme et bouddhisme, qui se poursuit dans la définition de ce qu'est une réincarnation.

Cordial Shalom Reply

Anonyme france 6 septembre 2013

réincarantion le concept de réincarnation chez les asiatiques n'est pas fataliste du tout ! Vous êtes dans l'erreur ou l'ignorance ...A chaque incarnation, vous êtes appelés et dirigés même pour que vous optiez pour les bons choix;
je précise également que le boudhisme et encore moins fataliste que certains branches hindouistes. Puisque c'est par des exercices mystiques que vous vous libérez du poids de vos vies; Mais aussi par des actes de charité etc...
L'hindouisme aussi appelle à une véritable responsabilité, figurez-vous. Inutile de pratiquer le yoga si vous ne pratiquez pas la charité et certaines dévotions. Notamment aux divinités qui peuvent enlever les obstacles de votre karma.

en cela, lé réincarnation version judaique n'a rien de différent.

Culturellement parlant, oui. C'est différent; Mais sur le fond, pas tant que cela. Même si vous n'avez pas les mêmes traditions mystiques !!!! Reply

Maranatha Paris 5 juillet 2013

Où voit-on cela dans la Bible? J'ai besoin d'avoir des passages du Tanakh Hébreux qui confirment bel et bien l'existence de la réincarnation. Merci Reply

Samra-Haboba Paris, France 10 février 2012

la psychanalyse La psychanalyse a guéri bien des cas mais elle a échoué à aller plus loin comme à révéler les vies antérieures.
Je peux croire que la réincarnation de l'âme humaine peut se faire dans une toute autre nature dans l'univers, puisque c'est une création éternelle, à l'image de D. mais Lui ne change jamais. Un proverbe dit : "D. soit loué car Lui change tout, modifie l'être humain, mais ne change jamais"
Reply

rivkah tal serraf paris, france via lubavitch.lu 10 février 2012

Réincarnation gémélaire ou triplés Pourriez vous dire s'il vous plait, qu'est ce qui est mis en jeu dans une réincarnation gémellaire, et ce qui me touche plus c'est la réincarnation deux fois gémellaire c'est à dire les personnes qui ont des quadruplés. que se passe-t-il quand certains bébés n'arrivent pas à terme et meurent intra ou extra utérus. Quel travail doit faire la personne qui est restée? Doit-elle retrouver les autres "âmes" et pourquoi?

merci pour vos réponses
chabat chalom Reply