Notre conseil d'ami:
Entrez votre adresse email et nous vous enverrons notre magazine hebdomadaire par mail avec un contenu frais, excitant et profond qui enrichira votre boîte de réception et votre vie, semaine après semaine. Et c'est gratuit.
Oh, et n'oubliez pas "d'aimer" notre page Facebook aussi!
Contact

Décès de Mme Bassy Azimov, émissaire du Rabbi à Paris

Décès de Mme Bassy Azimov, émissaire du Rabbi à Paris

 Email
Le Rav Shmouel et Mme Bassy Azimov ont fondé le premier ''Beth 'Habad'' de Paris en 1968. (Photo prise vers 1991)
Le Rav Shmouel et Mme Bassy Azimov ont fondé le premier "Beth 'Habad" de Paris en 1968. (Photo prise vers 1991)

La rabbanite Bassy Azimov, fille du célèbre ‘hassid rav Bentzion Shemtov et l'une des forces motrices de la renaissance juive à Paris dans la seconde moitié du 20ème siècle, est décédé ce lundi 14 novembre 2011 à l’âge de 67 ans.

Élevée à Londres, Mme Azimov a appris la valeur du don de soi de son père et de sa mère, qui comptèrent parmi les responsables du réseau juif clandestin derrière le Rideau de Fer, puis établirent des institutions 'Habad-Loubavitch au Royaume-Uni et ailleurs dans le monde à la demande du sixième Rabbi, Rabbi Yossef Its'hak Schneersohn, de mémoire bénie, et de son successeur, le Rabbi, Rabbi Mena'hem Mendel Schneerson, de mémoire bénie.

Elle fut diplômée du Séminaire Israélite de Formation des Maîtres de Gateshead, en Angleterre, et avant son mariage avec le rav Shmouel Azimov, servit comme assistante de son père dans l’œuvre de publication des premiers discours publics du Rabbi.

« Que ce soit à l'école ou à la maison, elle fut un modèle pour les autres, et également en tant que communicatrice du message du Rabbi », a déclaré son frère, le rav Abraham Shemtov, président de l'organisation-mère internationale Agudas ‘Hassidei ‘Habad. « C'est une grande perte qui se fera sentir de nombreuses façons : par sa famille, par sa famille spirituelle, et par tous ceux qui furent les bénéficiaires de ses efforts. »

Au sein de la très soudée communauté juive parisienne, Mme Azimov jouissait d'une grande considération comme émissaire du Rabbi à Paris après son arrivée en 1968 dans la capitale avec son mari. Ensemble, le couple établit à Paris le premier « Beth ‘Habad », en prolongement des vastes programmes éducatifs et humanitaires mis en œuvre par le mouvement Loubavitch depuis le début des années 1940.

Comme la population juive originaire d'Afrique du Nord allait en grandissant à Paris, les Azimov élargirent leur travail, pour finalement diriger un réseau d’institutions s’adressant aux étudiants, aux touristes, aux écoliers, aux femmes, aux jeunes couples et à la communauté dans son ensemble.

Des centaines de personnes ont rempli la rue des Vinaigriers dans le 10ème arrondissement de Paris le matin de son décès pour assister au départ du convoi funéraire, qui s’est arrêté devant le complexe éducatif Beth ‘Haya Mouchka dans le 19ème arrondissement où des milliers d’élèves et leurs professeurs ont rendu hommage à Mme Azimov, puis s’est dirigé vers l'aéroport pour un vol vers Israël. Elle sera enterrée au cimetière du mont des Oliviers à Jérusalem ce mardi.

Les membres de sa famille ont décrit une femme qui n’était préoccupée que par le bien-être des autres.

« Elle avait l'habitude d'appeler ma femme, se demandant comment nous nous en sortions ici à Chypre avec les enfants, pour obtenir de la nourriture cachère, pour affronter le quotidien, relate le neveu de Mme Azimov, le rav ‘Haïm Hillel Azimov. Elle disait à ma femme qu'elle se souvenait de ce que c'était quand elle est arrivée pour la première fois à Paris, toute seule, et elle voulait être sûre que ma femme avait tout ce dont elle avait besoin. »

Ajoute le rav ‘Haïm Hillel Azimov : « Elle a contribué à ramener de très nombreux Juifs vers leurs racines pendant toutes ces années. »

par Joshua Runyan et Hana Levi Julian
© Copyright, all rights reserved. If you enjoyed this article, we encourage you to distribute it further, provided that you comply with Chabad.org's copyright policy.
 Email
Rejoignez la discussion
Trier par:
5 Commentaires
1000 Caractères restants
Anonyme Bondy 5 novembre 2014

Je suis triste ce soir car le judaïsme français est en deuil Rav Azimov nous a quitté pour retrouver sa femme la rabanit tous les juifs de france sont ce soir orphelins Barouh dayane aemeth HB Reply

Pierre et Michel JEFROYKIN(Océania) PARIS, FRANCE 22 novembre 2011

condoléances Vous dire notre tristesse devant un tel moment qui arrive toujours trop tot,nos
pensées vont vers Papa et vous deux mes
"amours" Levi et Mendel comme je vous
appelle lorsque nous nous parlons.
Nous vous souhaitons de continuer avec l'évidence que Maman est à vos cotés et que cela vous donne la force et la volonté de surpasser chaque obstacle de la vie
Abe Gesunt Reply

Anonyme lille, france 18 novembre 2011

Mes condoléances a la famille Azimov Reply

ELBAZ Drancy, France 15 novembre 2011

Condoléances Sincères condoléances à toute la famille Azimov. Je l'ai bien connu, c'est très triste, c 'était ma mora dans les préfabriqués de Beth Hanna. Elle m'invitait aussi souvent à passer chabbat chez eux rue des Vinaigriers. J'ai beaucoup de peine. Barouh Dayan haémète. Reply

Simha 15 novembre 2011

C'est une grande perte pour toute la France. Reply