Contact

Qu’est-ce que l’amour?

Qu’est-ce que l’amour?

 Email

Pourquoi demandons-nous ce qu’est l’amour ?

Lorsque nous demandons « Qu’est-ce que l’amour ? », c’est en général a) soit parce que nous ne sommes pas sûrs/sûres qu’une certaine personne très spéciale nous aime réellement, ou bien b) parce qu’une certaine personne très spéciale nous accuse de ne pas l’aimer réellement.

Toutefois, lorsque nous sommes vraiment investis dans le fait de prodiguer et de recevoir de l’amour, nous ne nous posons pas de telles questions philosophiques. C’est seulement quand une chose vient à manquer que nous nous mettons à l’analyser et à en contempler la nature profonde. De même que personne ne s’attable pour prendre un repas complet tout en demandant : « Mais qu’est-ce donc, au fond, qu’un sandwich au poulet ? »

C’est seulement quand une chose vient à manquer que nous nous mettons à l’analyser et à en contempler la nature profondeAinsi, si nous en venons à nous demander ce qu’est l’amour, cela signifie probablement que nous ne nous sentons pas complètement aimé-e, ou que quelqu’un ne se sent pas complètement aimé par nous.

Quoi qu’il en soit, maintenant que la question est posée, tâchons de lui apporter une réponse.

« Est-ce que l’on m’aime ? » / « Est-ce que j’aime ? »

Les deux scénarios qui nous amènent généralement à nous demander ce qu’est l’amour donnent du sens à la question. Soit nous nous demandons « Est-ce que l’on m’aime ? », soit « Est-ce que j’aime ? »

Il est plus aisé d’aborder la question de ce qu’est vraiment l’amour en considérant en premier lieu l’amour dont nous sommes l’objet. Si nous apprenons à reconnaître que nous sommes aimés, nous pouvons dès lors en venir à reconnaître notre amour pour quelqu’un d’autre.

Lorsque nous sommes aimés, nous avons tendance à le ressentir dans nos tripes, de manière intuitive. Mais comment cela fonctionne-t-il ? Le cœur possède-t-il un sixième sens qui puisse lire les sentiments dans le cœur d’une autre personne ?

Dans les faits, cela n’a rien de tellement surnaturel. Au contraire, il s’agit d’un mécanisme tout ce qu’il y a de plus pratique. Notre cœur reçoit des signaux de nos sens. Tout ce que nous voyons, entendons, goûtons, touchons ou sentons nous édifie sur le monde qui nous entoure. Nul besoin de contemplation ou de questionnement. Nos organes sensoriels renvoient tout vers notre cerveau qui interprète toutes ces données et envoie son rapport à notre cœur. Dès lors, lorsque nous voyons un sourire plein d’amour, entendons des paroles aimantes ou ressentons une caresse aimante, notre cerveau traite cette information et en conclut : « Mais oui, je suis en train d’être aimé-e en ce moment même ! »

Bref, lorsque nous sommes aimés, il y a de cela une preuve tangible. Ce n’est pas une pensée abstraite ou une impression, c’est quelque chose de concret et d’attesté. Comme le roi Salomon l’écrivit dans les Proverbes (27, 19) : « Comme dans l'eau le visage répond au visage, ainsi le cœur d’une personne répond-il à une autre personne. » Ceci veut dire que lorsque nous sommes l’objet d’un amour, notre cœur ressent cet amour.

L’amour est une action

Maintenant nous pouvons nous attaquer au second volet de ce dilemme sur l’amour : comment savoir si nous aimons quelqu’un d’autre ?

La réponse est simple. Quand nous nous comportons de manière aimante avec une personne, c’est que nous l’aimons.

Quand nous demandons « Qu’est-ce que l’amour ? », nous pensons devoir définir une notion abstraite, comme lorsque l’on demande « Qu’est-ce que la liberté ? » ou « Qu’est-ce que le bonheur ? ». Mais en vérité, l’amour n’est pas un concept. C’est une action.

Demander « Qu’est-ce que l’amour ? », c’est comme demander « Qu’est-ce que courir ? » ou « Qu’est-ce que nager ? ». Si vous avez déjà vu quelqu’un courir ou nager, vous savez exactement ce que courir et nager impliquent.

Pour que l’amour soit un véritable amour, il doit s’exprimer sous forme d’actionLe terme hébraïque pour « amour », ahavah, exprime cette véritable définition de l’amour, car ce mot est construit sur la racine formée des consonnes h-v qui signifie « donner ». Pour que l’amour soit un véritable amour, il doit s’exprimer sous forme d’action. Si vous aimez votre bien-aimé-e, vous devez le montrer. De la même manière, si vous êtes aimé-é, cela se verra aussi. Vous le reconnaitrez par la manière dont vous êtes traité-e.

D.ieu nous enseigne comment aimer

D.ieu nous commande (Deutéronome 6, 5) « Et tu aimeras l’Éternel ton D.ieu ». Ce précepte nous amène à poser la question classique : « Comment pouvons-nous êtres commandés de ressentir un sentiment ? » Soit on ressent, soit on ne ressent pas, n’est-ce pas ?

Une des réponses que donne notre tradition à cela est qu’il ne nous est pas ordonné de ressentir un sentiment de manière abstraite. Ce que ce commandement nous enjoint de faire, c’est de nous comporter avec amour. À la lumière de cela, « Et tu aimeras », signifie en réalité, « Et tu accompliras des actes d’amour ».

Tel est le vrai test : action, gestes, accomplissement.

Les sentiments peuvent s’avérer trompeurs. Il arrive que ce que nous percevons comme de l’amour relève en fait d’une autre émotion. Mais les actions ne donnent pas lieu à équivoque. Alors, plutôt que de demander « Qu’est-ce que l’amour ? », nous devons nous demander « Est-ce que j’accomplis des actes d’amour envers mon/ma bien-aimé-e ? » et « Est-ce que mon/ma bien-aimé-e  accomplit des actes d’amour envers moi ? »

par Shais Taub
Rav Shais Taub est membre du corps éditorial de Chabad.org. Il est un conférencier renommé et un spécialiste de la philosophie 'hassidique ainsi que l'auteur de "G-d of Our Understanding: Jewish Spirituality and Recovery from Addiction". Il vit avec sa famille à Pittsburgh, en Pennsylvanie.
© Copyright, all rights reserved. If you enjoyed this article, we encourage you to distribute it further, provided that you comply with Chabad.org's copyright policy.
 Email
Rejoignez la discussion
Trier par:
6 Commentaires
1000 Caractères restants
Anonyme 11 mai 2014

Foutaise! L'amour n'existe pas. Il a été inventé par le cerveau de l'homme pour s'auto convaincre que la présence de l'homme n'est pas hasardeuse. Reply

Bentata Aoued Relizane Algerie 1 juillet 2013

l'histoire Le profete abraham s'est marie avec deus femmes;
Sara et Hadjar
Sara a eu Isaac et Hadjar Ismail
Alors Isaac est le frere de Ismail
Le fils de Isaac c'est Jacob et il s'appelle Israel .
Ismail c'est le grand pere des Arabes .
Les Israeliens sont les cousins jermains des arabes.
Pourquoi il n'ya pas une entente avec eux?
Amen Reply

Bentata Aoued Relizane Algerie 1 juillet 2013

l'amour Madame,Monsieur
Un geste ou un baiser vaux mieux que des milliers de mots. Reply

Bentata Aoued Relizane, Algerie 20 mars 2013

L'amour L'amour est une relation profonde et stable.
Pour la femme l'amour c'est toute son existence
et pour l'homme c'est une partie de sa vie.
Recevez mes sinceres salutations. Reply

Patrick Toulouse, France 22 novembre 2012

Non, il n'y a pas de cofusion Je ne vois pour ma part aucune confusion. Celui qui agit en aimant aime.Celui qui garde dans son cœur son amour et n'agit pas avec amour, c'est quoi l'amour qu'il garde dans son coeur ? Un amour qui n'ose pas être réel mais est conservé bien au chaud dans un coeur !...
L'amour est un guide du coeur et de l'esprit, il oblige et à la sincérité et à la maîtrise de soi, il ait appel à la raison quand des sentiments ou émotions naissent en nous.
Certes, on peut ne pas toujours y parvenir mais quand on aime on souhaite y tendre et apprendre qu'un amour qui refuse de pouvoir être un bien pour autrui n'est pas l'amour pour autrui. Reply

Anonymous Albi, France 12 janvier 2012

Un peu de confusion Je ne suis pas tout à fait d'accord dans le sens que vous mélangez l'amour divin et humain; "Tu aimeras ton Dieu" est d'abord un "ordre" divin et non pas je le ressens ou pas, car le "sentiment" le ressenti sans discernement peut-être un mensonge, certains vont poser de merveilleux actes envers une autre personne et en fait ce ne sera pas de l'amour, ce sera du semblant; par contre Dieu nous aime sans condition et il veut que nous fassions de même; certains ne s'aiment pas eux-mêmes pour diverses raisons et n'arrivent donc pas à donner ou montrer leur amour mais peuvent très bien être plus aimant au fond de leur cœur, et d'autres ce ne sera que apparence.. à méditer; que l’Éternel vous bénisse Reply

Cette page en d'autres langues