Notre conseil d'ami:
Entrez votre adresse email et nous vous enverrons notre magazine hebdomadaire par mail avec un contenu frais, excitant et profond qui enrichira votre boîte de réception et votre vie, semaine après semaine. Et c'est gratuit.
Oh, et n'oubliez pas "d'aimer" notre page Facebook aussi!
Contact

La décence

La décence

La modestie, la pudeur et la dignité juives

 Email

« Marche modestement avec ton D.ieu » – Michée 6, 8.

Un principe fondamental de la vie juive est la décence. Dans notre façon de marcher dans la rue, dans notre manière d’interagir avec autrui, et dans notre manière de nous vêtir. En tant qu’enfants de D.ieu, nos actions et notre apparence doivent être à la hauteur, par le fait que nous nous comportons avec autrui avec dignité et modestie.

Les paramètres exacts de ce qui est requis pour s’habiller avec décence dépendent de l’époque et du lieu. Mais l’idée de base – pour les hommes comme pour les femmes – est de porter des vêtements qui témoignent du respect que l’on a pour soi-même, des vêtements qui ne rabaissent pas la personne qui les porte en accentuant le corps de façon exagérée, suggérant que celui-ci – plutôt que l’âme et ses qualités – constitue l’essentiel de la personnalité.

La pudeur consiste à créer un domaine privé – un espace de dignité – dans lequel nous pouvons nous employer à donner le meilleur de nous-mêmesLorsque nous nous abstenons d’attirer excessivement l’attention sur notre être extérieur, notre composante humaine, l’esprit divin présent en chacun d’entre nous peut alors se manifester, n’étant plus entravé par les néons clignotants du charisme physique. La modestie dans l’habillement et la conduite nous permet de connaître des interactions véritablement puissantes avec le monde, lorsque notre être intérieur est au premier plan.

Ainsi la pudeur ne signifie-t-elle pas un déni de soi, non plus qu’elle ne nous force à nous cacher. Elle consiste plutôt à créer un domaine privé – un espace de dignité – dans lequel nous pouvons nous employer à donner le meilleur de nous-mêmes, sans avoir à nous soucier des jugements et des approbations extérieurs.

Et même lorsque nous sommes seul-e-s, dans les endroits les plus intimes, nous devons aussi être vêtu-e-s de façon appropriée, car il n’est pas de lieu où D.ieu n’est pas présent.

Voici quelques lignes directrices pour un habillement modeste :

  • Des habits minuscules conçus pour révéler des parties du corps, ou des habits moulants qui attirent excessivement l’attention sur les formes du corps sont hors jeu.
  • Les femmes mariées couvrent leurs cheveux. Le Rabbi de Loubavitch a préconisé qu’elles le fassent avec une belle perruque, plutôt qu’avec un simple chapeau ou foulard.
  • La pratique est que les femmes juives portent des jupes ou des robes, qui soient suffisamment longues pour couvrir leurs genoux, plutôt que des pantalons.
Illustrations par Yehuda Lang. Pour voir d'autres œuvres de cet artiste cliquez ici.
© Copyright, all rights reserved. If you enjoyed this article, we encourage you to distribute it further, provided that you comply with Chabad.org's copyright policy.
 Email
Rejoignez la discussion
Trier par:
1 Commentaire
1000 Caractères restants
Anonymous 21 août 2016

Dieu a créé l'homme et la femme et ils sont beaux. Pourquoi s'enlaidir à tout prix? Pas de couleur? Des jupes à la mauvaise longueur (mi-mollet c'est tout sauf seyant); pourquoi pas à la cheville alors?
Tout ce qu'a créé Dieu est beau. La modestie, la décence et la pudeur ne signifient pas s'enlaidir. Je ne comprends pas ces manière de faire. Reply

Cette page en d'autres langues