Le souvenir

Avant Pourim vient Chabbat Zakhor, le Chabbat du Souvenir, où nous lisons à la synagogue comment les Amalékites nous ont attaqués par pure haine. La Torah nous exhorte à ne jamais oublier ce mal, et à « effacer la mémoire d’Amalek ». Comme Haman était un descendant d’Amalek, nous faisons cela avant Pourim. Cet important devoir religieux est un événement unique dans l’année, ne le manquez pas !

Le jeûne

Pour sauver son peuple de l’extermination, Esther risqua sa vie en apparaissant devant le roi sans permission. Mais elle demanda d’abord aux Juifs de jeûner pour elle pendant trois jours. Plus tard, lorsque les Juifs combattirent leurs ennemis le jour précédant Pourim, ils jeûnèrent et prièrent de nouveau.

Cet important devoir religieux est un événement unique dans l’annéeC’est pourquoi nous faisons le « Jeûne d’Esther » le jour qui précède Pourim. Toutefois, si Pourim tombe un dimanche, le jeûne est observé le jeudi précédent.

Jeûner est simple. Si vous êtes en bonne santé et déjà Bar ou Bat Mitsva, ne mangez pas et ne buvez pas de l’aube jusqu’à la tombée de la nuit. Cliquez ici pour savoir quand le jeûne débute et s’achève dans votre ville.

Détails techniques :

  • Ne jeûnez pas si vous êtes enceinte ou si vous allaitez. Si vous êtes souffrant-e, consultez un rabbin. Mais même si vous êtes exempté-e de jeûne, passez-vous de friandises ce jour-là.
  • Vous pouvez vous lever avant l’aube et manger un morceau, à condition d’en avoir eu l’intention avant d’aller dormir.
  • Essayez de vous rendre à votre synagogue pour les offices du jour. Durant les prières du matin et celles de l’après-midi, nous ajoutons des prières relatives à ce jour, et lisons la Torah.

Le Demi-Chékel

L’après-midi du Jeûne d’Esther, ou avant de lire la Méguila, nous donnons à la charité trois pièces appelées des « demis » dans la monnaie du pays. Ils représentent le demi-chékel que chaque Juif donnait chaque année au Temple.

Dans de nombreuses synagogues, des assiettes sont placées avec de telles pièces que chacun peut acquérir en les échangeant contre de la monnaie pour pouvoir ensuite les donner. De nombreuses personnes ont la coutume de donner trois pièces pour chaque membre de leur famille.