Contact

Le repas de séparation

Le repas de séparation

 Email

Avant le coucher du soleil, nous prenons le dernier repas, appelé séouda hamafseket, le « repas de séparation », qui sépare les jours de la semaine du jour le plus saint de l’année. C’est un repas de fête et la ‘hallah est trempée dans le miel. Seuls des aliment faciles à digérer sont au menu, comme du poulet et de la soupe. Pas d’alcool, et il est de coutume de ne pas consommer de poisson lors de ce repas.

Si l’on souhaite manger après avoir terminé ce repas, il faudra avoir présent à l’esprit en récitant les Actions de Grâce après le repas que l’on a l’intention de manger ou de boire jusqu’au début du jeûne.

Il convient d’arrêter de manger à l’heure de l’allumage des bougies. Cliquez ici pour connaître cet horaire dans votre ville.

Bénissez vos enfants

Il est de coutume que les parents bénissent leurs enfants juste avant le début du jeûne. Il n’y a pas de formule prescrite pour cela, mais il est de coutume de dire :

Et l’Éternel parla à Moïse en disant : Parle à Aharon et à ses fils et dis-leur : C’est ainsi que vous bénirez les enfants d’Israël, en leur disant :

Que l’Éternel te bénisse et te protège.
Que l’Éternel fasse rayonner Sa face vers toi et te prenne en grâce.
Que l’Éternel dirige Sa face vers toi et qu’Il t’accorde la paix.

Et ils placeront Mon nom sur les enfants d’Israël et Je les bénirai.

Pour un fils : Puisse D.ieu te faire devenir comme Éphraïm et Manassé.
Pour une fille : Puisse D.ieu te faire devenir comme Sarah, Rébecca, Rachel et Léa.

Translittération :

Vayedabèr Ado-naï èl Moché Lémor: Dabère èl Aharone véèl banav lémor: ko tévarekhou ète benei Yisraëln amor lahem:

Yévarekhekha Ado-naï, veyichmerekha.
Yaèr Ado-naï panav eilekha vi'hounéka.
Yissa Ado-naï panav eilekha, véyassem lekha chalom.

Vessamou ète chemi al benei Yisraël vaani avareikhem.

Pour un fils : Yessimekha Elokim keEphraïm vekiMénaché.
Pour une fille : Yessimekh Elokim keSarah, Rivka, Ra'hel veLéa.

© Copyright, all rights reserved. If you enjoyed this article, we encourage you to distribute it further, provided that you comply with Chabad.org's copyright policy.
 Email
Commencez une discussion
1000 Caractères restants
Cette page en d'autres langues