Notre conseil d'ami:
Entrez votre adresse email et nous vous enverrons notre magazine hebdomadaire par mail avec un contenu frais, excitant et profond qui enrichira votre boîte de réception et votre vie, semaine après semaine. Et c'est gratuit.
Oh, et n'oubliez pas "d'aimer" notre page Facebook aussi!
Contact

Comment la Torah est-elle interprétée?

Comment la Torah est-elle interprétée?

 Email

Nos Sages nous enseignent que la Torah peut être interprétée selon quatre approches générales : peshat, remez, drouch et sod.

La Torah est la sagesse de D.ieu. L’intellect, de par sa nature même, permet – et exige même – différentes approches. Ceci est d’autant plus vrai s’agissant de la sagesse infinie du D.ieu Infini.

Nous Sages nous enseignent que la Torah peut être interprétée selon quatre approches générales : peshat, remez, drouch et sod.

1) Le Peshat est l’interprétation simple de la Torah. Lorsque le verset dit (Genèse 1,1) que « Au commencement D.ieu créa le ciel et la terre », cela veut dire exactement ce que ça semble vouloir dire, dans le sens le plus littéral.

2) Au sein des ces quatre méthodes d’interprétation de la Torah, il existe d’innombrables approches possiblesLe Remez est l’ensemble des allusions et des sous-entendus contenus dans la Torah. L’une des formes que revêtent ces allusions est la guématria, la valeur numérique des lettres de l’alphabet hébraïque. Par exemple, la guématria de « Béréchit bara » (Au commencement Il créa ») est la même que celle de « beRoch Hachana nivra haolam » (à Roch Hachana le monde fut créé) !

3) Le Drouch (ou Midrach) explicite le sens plus profond du verset. Le mot hébraïque pour « Au commencement » est béréchit. Le Midrach nous dit que ce mot peut être divisé en deux mots : b – réchit. La Torah nous enseigne que le monde fut créé pour deux (« b ») « réchit » (« premiers »), les Juifs et la Torah. Bien que ce ne soit pas là le sens simple du mot, c’est une compréhension vraie et valide de la Torah.

4) Le Sod (secret) est la partie ésotérique et mystique de la Torah. Le Tikounei Zohar (un livre qui donne soixante-dix (!) interprétations ésotériques du mot béréchit) explique que le mot béréchit peut aussi être divisé en « bara chit » (créa [avec] six). Ceci parce que le monde fut créé à travers les six attributs émotionnels de D.ieu : la bonté, la sévérité, la beauté, la victoire, la splendeur et la fondation.

Au sein des ces quatre méthodes d’interprétation de la Torah, il existe d’innombrables approches possibles. Par exemple : Il y a de nombreuses manières de comprendre la Torah selon le peshat. C’est pourquoi de nombreux commentateurs de la Torah se concentrent sur le peshat tels que Rachi, Ibn Ezra, Rachbam et beaucoup d’autres, et ils sont souvent en désaccord sur le sens littéral d’un verset. De fait, d’après la Kabbale, il existe 600 000 façons différentes de comprendre le Peshat, 600 000 façons de comprendre le Remez, 600 000 façons différentes de comprendre le Drouch et 600 000 façons différentes de comprendre le Sod !

Toute approche de la Torah est acceptable tant qu’elle (est sensée et) ne contredit aucun de nos principes de foi fondamentaux.

Nos Sages nous disent que « Tout ‘hidouch (idée nouvelle) qu’un disciple reconnu formulera jamais fut donné à Moïse au Sinaï » Il est certes possible que Moïse n’ait pas connu telle idée émise par un rabbin vivant des milliers d’années plus tard, mais la base de cette idée fut donnée au Sinaï.

D.ieu nous a donné les outils pour nous approfondir dans les mots de la Torah et révélé la sagesse divine enfouie en eux.

Cependant, lorsqu’il s’agit de halakha (la loi de la Torah), il n’y a qu’une seule vérité. Car bien que la Torah soit la sagesse de D.ieu qui, comme nous l’avons dit, permet différentes approches, la halakha est (non pas l’intellect, mais) la volonté de D.ieu. Et la volonté est absolue et ne permet pas deux manières de voir les choses.

par Naftali Silberberg
Le Rav Naftali Silberberg, érudit réputé pour sa sagacité et sa vaste connaissance talmudique originaire de Detroit, est membre de l'équipe éditoriale de Chabad.org. Il réside à Brooklyn avec son épouse Haya Mouchka et leurs trois enfants.
© Copyright, all rights reserved. If you enjoyed this article, we encourage you to distribute it further, provided that you comply with Chabad.org's copyright policy.
 Email
Commencez une discussion
1000 Caractères restants
Cette page en d'autres langues