Contact

Est-ce le temps d’un changement de décor?

Est-ce le temps d’un changement de décor?

 Email

Question :

Ma vie est au point mort. Je m’ennuie dans mon travail, et mon couple ne mène nulle part. Je pense avoir besoin de changer de décor. Je pense peut-être déménager dans une autre ville, ou peut-être changer de carrière.

Réponse :

Il n’y a qu’un seul problème dans le fait de changer de décor : où que vous alliez, vous serez toujours quelque part. Mais si tout change autour de vous – votre adresse, votre conjoint, votre job, votre voiture – tant qu’il s’agira du « bon vieux vous », vous continuerez à vivre votre « bonne vieille vie ».

L’âme humaine a un profond besoin de développement. La stagnation est un poison pour elle. Ce qui marchait bien hier est insuffisant aujourd’hui, et le moi du passé ne nous satisfera pas dans l’avenir. Il nous faut constamment approfondir notre perception, relever de nouveaux défis et baliser de nouveaux territoires. Pour accomplir cela, nul besoin d’aller où que ce soit. Nous devons seulement regarder au-dedans de nous-mêmes et changer notre décor intérieur.

Ce n’est pas une réorientation de votre carrière qu’il vous faut, c’est une réorientation de votre âme. Fixez-vous de nouveaux objectifs dans votre vie spirituelle. Allez vous acheter un livre profond et motivant et lisez-en chaque jour un passage. Mettez-vous au défi de travailler sur une faiblesse de votre caractère, comme par exemple être plus patient avec vos enfants ou avec vos parents, ou réfléchir avant de parler. Prenez sur vous une nouvelle mitsva, comme mettre les téfilines le matin ou bien dire une bénédiction avant et après manger.

Les changements ne doivent pas nécessairement être grands et dramatiques, mais ils doivent être conséquents. Cette leçon nous est enseignée par les bougies de ‘Hanouccah.

Le premier soir de ‘Hanouccah nous allumons une bougie, le deuxième soir, deux, et nous continuons à ajouter une bougie chaque soir jusqu’au dernier où nous allumons huit bougies. Cela signifie que ce qui était suffisant hier n’est plus suffisant aujourd’hui. Si le quatrième soir de ‘Hanouccah j’ai allumé quatre bougies, j’ai accompli la mitsva à la perfection. Mais si j’allume ces même quatre bougies le cinquième soir, il me manque quelque chose, je suis à la traîne. Chaque nouvelle journée requiert une nouvelle bougie.

Si vous ne grandissez pas spirituellement, si vous n’avez pas ajouté de lumière, alors vous stagnez et vous tombez. Pas même un nouvel iPhone ne peut combler ce vide. Mais si ajoutez ne serait-ce qu’une unique bougie, un unique challenge spirituel et un unique pas en avant dans le voyage de votre âme, alors vous avez changé de l’intérieur, et le monde entier change avec vous.

par Aron Moss
Le Rav Aron Moss est le rabbin de la Nefesh Community à Sydney en Australie et contribue fréquemment à Chabad.org.
© Copyright, all rights reserved. If you enjoyed this article, we encourage you to distribute it further, provided that you comply with Chabad.org's copyright policy.
 Email
Rejoignez la discussion
Trier par:
1 Commentaire
1000 Caractères restants
Natacha Metz, France 12 mai 2011

Changement de décor mes enfants et moi avons changer de région,et après le temps de la découverte, s'est vite installée la routine. nous avons pris la peine de "faire le point" et au final certaines choses ont changé: notre façon de vivre et surtout nous apprécions d'avantage "les petits plaisirs" que la vie nous offrent et je remercie D de nous avoir donné cette chance de "recommencer". j'ai trouvé dans ce site nombres de réponses à mes questions. merci Reply

Cette page en d'autres langues