Notre conseil d'ami:
Entrez votre adresse email et nous vous enverrons notre magazine hebdomadaire par mail avec un contenu frais, excitant et profond qui enrichira votre boîte de réception et votre vie, semaine après semaine. Et c'est gratuit.
Oh, et n'oubliez pas "d'aimer" notre page Facebook aussi!
Contact
Lundi 2 Tamouz 5777 / 26 juin 2017
The Mishneh Torah was the Rambam's (Rabbi Moses ben Maimon) magnum opus, a work spanning hundreds of chapters and describing all of the laws mentioned in the Torah. To this day it is the only work that details all of Jewish observance, including those laws which are only applicable when the Holy Temple is in place. Participating in the one of the annual study cycles of these laws (3 chapters/day, 1 chapter/day, or Sefer Hamitzvot) is a way we can play a small but essential part in rebuilding the final Temple.

La Mitsva du jour

La Mitsva du jour

Commandement négatif 244; Commandement positif 239

 Email
Montrer le texte en :

Commandement négatif n°244

C'est l'interdiction qui nous est faite de voler de l'argent, qui est formulée en ces termes : "Vous ne commettrez point de vol..." et au sujet de laquelle la Mekhilta précise : "Vous ne commettrez point de vol : c'est la prohibition de voler de l'argent".

Celui qui viole cet interdit est tenu de payer, conformément aux prescriptions de la Torah, soit le double [de la valeur de ce qu'il a volé], soit le quadruple, soit simplement ce qu'il a dérobé.

On peut lire ce qui suit dans le Sifra : "Du fait qu'il est écrit à propos du vol : ...il paiera le double, c'est de ce verset que nous est enseignée la punition, mais d'où tirons-nous la mise en garde y relative ? Du texte suivant : Vous ne commettrez point de vol qui concerne le cas où l'on agit ainsi uniquement pour irriter". En d'autres termes, il s'agit du cas où on veut seulement irriter la personne victime du vol, en la perturbant momentanément, puis on lui rend ce qui a été soustrait. [Et le Sifra poursuit :]"Vous ne commettrez point de vol : même pas dans le but d'avoir ensuite à restituer le quadruple ou le quintuple".

Les dispositions relatives à ce commandement ont été exposées au chapitre 7 de Baba Kama.

Commandement positif n°239

C'est le commandement qui nous a été enjoint en ce qui concerne la loi du voleur, auquel nous devons réclamer un double dédommagement, ou un paiement correspondant à quatre ou cinq fois la valeur de l'objet ou que l'on peut mettre à mort s'il est pris sur le fait, agissant clandestinement, ou bien encore en train de vendre, et également en ce qui concerne toutes les punitions sanctionnant le voleur comme c'est précisé dans la Torah.

Tous les détails relatifs à cette loi se trouvent dans le chapitre 7 de [Baba] Kama, dans le chapitre 8 de Sanhédrin, dans le chapitre 3 de [Baba] Metsia, ainsi que dans quelques passages de Ketouboth, de Kiddouchin et de Chevouoth.

La Paracha
Parachat Houkat
Cette page en d'autres langues