Notre conseil d'ami:
Entrez votre adresse email et nous vous enverrons notre magazine hebdomadaire par mail avec un contenu frais, excitant et profond qui enrichira votre boîte de réception et votre vie, semaine après semaine. Et c'est gratuit.
Oh, et n'oubliez pas "d'aimer" notre page Facebook aussi!
Contact
Vendredi 25 Tévet 5778 / 12 janvier 2018

La Mitsva du jour

La Mitsva du jour

Commandement positif 7

 Email
Montrer le texte en :

Commandement positif n°7

Il s'agit de l'ordre qui nous a été enjoint de jurer uniquement par le Nom de l'Éternel, lorsque nous en avons besoin, en vue d'accomplir un acte ou de nous en abstenir. En effet, en agissant ainsi, l'on glorifie D.ieu ainsi qu'il est écrit : "Par Son Nom tu jureras", verset que nos Sages expliquent de la manière suivante : "La Torah a dit Par Son Nom tu jureras, et ailleurs, Tu ne prononceras pas le Nom de l'Éternel en vain". Cela signifie que, de même qu'il est interdit de jurer pour un motif superflu, ce qui constitue un commandement négatif, de même avons-nous l'ordre de jurer (en Son Nom) lorsque cela est nécessaire et il s'agit alors d'un commandement positif.

C'est pourquoi il nous est interdit de jurer en invoquant une créature de D.ieu, quelle qu'elle soit, telle que les anges ou les astres sauf si l'on emploie une formule elliptique, comme, par exemple : "par la vérité du soleil", en voulant dire : "par la vérité du D.ieu du soleil". C'est de cette façon que notre peuple jure en invoquant le nom de notre Maître Moïse, que son nom soit honoré, celui qui jure voulant ainsi dire : "par le D.ieu de Moïse" ou "par Celui qui a envoyé Moïse". Mais, chaque fois que quelqu'un ne l'entend pas de cette manière et jure en invoquant les créatures de D.ieu tout en croyant qu'elles possèdent une vérité telle qu'il est possible de jurer par eux, il est fautif car il a associé autre chose au Nom de D.ieu. A ce sujet, il est écrit dans nos textes traditionnels : "Celui qui associe le Nom de D.ieu à autre chose sera extirpé de ce monde". C'est à cela que la Torah fait allusion en disant : "Par Son Nom, tu jureras". En effet, c'est en Lui seulement que tu croiras et que tu te référeras pour exprimer quelque chose de vrai, digne qu'on jure en invoquant. Au début du Traité Temoura, il est dit : "D'où savons-nous qu'on peut jurer d'accomplir un commandement ?... Parce qu'il est dit : Par Son Nom tu jureras."

La Paracha
Parachat Vaéra
Cette page en d'autres langues