Contact
Jeudi 19 Kislev 5778 / 7 décembre 2017

Daily Study: Hayom Yom

Daily Study: Hayom Yom

 Email
Montrer le texte en :

Extrait d’une lettre de mon père :*

Le 19 Kislev est la fête au cours de laquelle « Il délivra notre âme dans la paix »,1 et où la lumière et la vie de notre âme nous fut accordée. Ce jour est le Roch Hachana de la ‘Hassidout que nous ont léguée nos saints ancêtres,2 qui est l’enseignement du Baal Chem Tov.3

« Ce jour est le début de Tes œuvres »4, l’accomplissement de la véritable intention dans la création de l’homme sur terre, à savoir la révélation de la lumière émanant de la partie profonde de notre sainte Torah qui est révélée, en ce jour, d’une manière générale pour l’ensemble de l’année. Il nous appartient donc d’éveiller en notre cœur une volonté et un désir profonds, essentiels, au degré le plus profond et le plus vrai de notre cœur, que D.ieu éclaire notre âme avec la lumière de la partie profonde de Sa Torah.

« Des profondeurs, je T’invoque, ô D.ieu »5 afin que, de l’intériorité et de l’essence du Or Eïn Sof baroukh hou,6 Tu révèles la profondeur et l’intériorité de la Torah de D.ieu et des Mitsvot de D.ieu, de sorte qu’elle rayonne dans la profondeur de nos âmes, afin que tout notre être (c’est-à-dire toute notre existence, l’essence comme les extensions) Lui soit exclusivement dévoué, pour chasser de nous tout trait naturel mauvais ou indigne et, au lieu de cela, que nos actions et nos préoccupations (aussi bien dans le domaine de la Avoda, c’est-à-dire dans la prière, la Torah et les Mitsvot, que dans les affaires terrestres, nécessaires à la subsistance du corps) soient véritablement entreprises pour le Ciel, tel que D.ieu le souhaite.

Puisse Dieu, le Père miséricordieux, nous prendre en pitié et nous conduire sur bon et droit chemin, de sorte que nous puissions « voir Sa Face dans la droiture »7

* Datée du mercredi 16 Kislev 5662.8

Chabbat 19 Kislev 5703
Haftara: ‘Hazone Ovadya. On ne dit pas Av Hara’hamim (Sidour p. 191) et Tsidkatekha (Siddour p. 209).
Etudes de Torah: ‘Houmach: Chevii de Vayichla’h avec Rachi.
Tehilim: 90-96.
Tanya: Page de titre, approbation de a) Rabbi Meshoulam... b) Rabbi... HaCohen (p. viii)

Le ‘hazane ne met pas de Talith, à Min’ha et à Maariv, ni dans la semaine, ni le Chabbat, ni le Yom Tov, ni à Roch Hachana.

Hiloula du Maguid de Mezeritch,9 qui quitta ce monde le mardi de la Parchat Vayéchev 5533 (1772). Il est enterré à Anipoli.

L’Admour Hazakène10 fut libéré de son premier emprisonnement le 19 Kislev, le mardi de la Parachat Vayéchev 5559 (1798), juste avant le soir.

Extrait d’une lettre de l’Admour Hazakène : ceci doit en effet être bien clair : ce jour que D.ieu a fait pour nous, le 19 Kislev, un mardi, lorsque deux fois fut dit le mot « bon », lors de la création,11 Hiloula de notre saint maître, dont l’âme est en éden, alors que je lisais dans le livre des Tehilim le verset « Il a libéré mon âme dans la paix »,12 avant même d’avoir commencé la lecture du verset suivant, je fus libéré dans la paix, par le D.ieu de Paix.

* * *

C’est un jour de farbrenguen et de bonnes résolutions, permettant de fixer des temps d’étude publique de la partie révélée de la Torah13 et de la ‘Hassidout, pour se renforcer sur les voies des ‘Hassidim, avec amour du prochain.

On a coutume de répartir l’étude du Talmud selon la procédure expliquée dans Igueret Hakodech « Hokhea’h Tokhia’h ».14 À Loubavitch, depuis l’année 5663 (1902-1903), on répartissait le Talmud le 24 Tévet, jour de la Hiloula de l’Admour Hazakène, parce que l’on manquait de temps, le 19 Kislev.

Compilé par le Rabbi de Loubavitch, Rabbi Mena'hem Mendel Schneerson, de mémoire bénie, en 5703 (1942) à partir des discours et des lettres du sixième Rabbi, Rabbi Yossef Its'hak Schneerson, de mémoire bénie.

NOTES
1.
Tehilim 55, 19.
2.
C’est-à-dire les Rebbéim de ‘Habad. Dans la version originale en hébreu, le mot “ancêtres” est suivi de la phrase : “puisse la mémoire de ces saints justes être une bénédiction pour la vie dans le Olam Haba – l’au-delà spirituel ; leurs âmes reposent en Éden ; puisse leur mérite nous protéger.”
3.
Dans la version originale en hébreu : “du Baal Chem Tov, puisse sa mémoire être une bénédiction.”
4.
Sidour p. 288.
5.
Tehilim 130,1.
6.
litt : “de la Lumière de l’Infini béni soit-Il”, c’est-à-dire de l’infini divin.
7.
Tehilim 11,7.
8.
27 novembre 1901. L’auteur est le Rabbi Rachab, Rabbi Chalom DovBer Schneerson, 5ème Rabbi de ‘Habad-Loubavitch et père du Rabbi précédent, Rabbi Yossef Its’hak, dont le Rabbi de Loubavitch recueille les propos dans le présent ouvrage.
9.
Rabbi Dov Ber, successeur du Baal Chem Tov.
10.
Rabbi Chnéour Zalman, fondateur de la ‘Hassidout ‘Habad.
11.
Voir Rachi, Béréchit 1,7.
12.
Tehilim 55,19.
13.
Talmud, Halakha, etc.
14.
Tanya p. 633.
La Paracha
Parachat Vayéchev
Cette page en d'autres langues